Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

L’Alliance Renault-Nissan investit dans PowerShare, spécialise chinois de la gestion des bornes de recharge

Julie Thoin-Bousquié , , ,

Publié le

Le fonds de capital-risque de Renault-Nissan-Mitsubishi, Alliance Ventures, investit dans la start-up chinoise PowerShare. Il s’agit de son onzième investissement.

L’Alliance Renault-Nissan investit dans PowerShare, spécialise chinois de la gestion des bornes de recharge
La Renault K-ZE utilisera les technologies développées par la startup chinoise PowerShare, destinées à améliorer la gestion des véhicules électriques.
© Renault

L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi continue de se déployer dans les révolutions de demain, via son fonds Alliance Ventures. Le géant mondial de l’automobile a annoncé lundi 18 février vouloir investir dans PowerShare, une start-up chinoise, spécialisée dans la gestion des bornes de recharge pour les véhicules électriques. De quoi renforcer encore un peu plus le savoir-faire de l’Alliance en termes de mobilité électrique.

"L'expertise de PowerShare répond à l'objectif de l’Alliance de maintenir son leadership dans le domaine de l'électrification des véhicules, a expliqué François Dossa, directeur Alliance Ventures et Open Innovation, dans un communiqué de presse. Un solide réseau d'infrastructures doit être développé pour accélérer le déploiement des véhicules électriques et de nouveaux services de mobilité. Nous comptons sur la technologie de PowerShare pour y contribuer".

Renault mise sur son premier véhicule K-ZE en Chine

Dans le détail, PowerShare est une plate-forme en ligne permettant de créer des liens entre les conducteurs de véhicules électriques, les opérateurs de bornes de recharge et les fournisseurs d'électricité. Une mise en réseau qui permet in fine d’optimiser la gestion de véhicules électriques, parfois considérée comme peu efficace dans certaines villes. L’outil permet aux fournisseurs, via le cloud, de "suivre les besoins des véhicules, la capacité du réseau électrique et orienter les conducteurs vers les bornes de recharges disponibles", tel que précisé par l’Alliance dans son communiqué.

Au-delà de son développement dans le véhicule électrique, un marché sur lequel l’Alliance est déjà considérée comme pionnière, la structure regroupant Renault, Nissan et Mitsubishi se renforce aussi sur le marché chinois. Côté Japonais, Nissan va investir un peu moins de 8 milliards d’euros dans le développement du véhicule électrique sur le premier marché automobile mondial, et prévoit le lancement de 20 véhicules électrifiés d’ici 2022. Plus discret dans le pays, Renault s’apprête de son côté à lancer cette année son premier véhicule électrique, K-ZE, conçu pour répondre à la demande locale.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle