Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Renault-Nissan et Volkswagen au coude-à-coude dans la course aux volumes

Julie Thoin-Bousquié , , , ,

Publié le

En intégrant les poids lourds dans les calculs, le groupe Volkswagen apparaît comme le premier vendeur mondial en 2018. Ce n'est plus le cas en prenant seulement en compte les voitures particulières et utilitaires légers. 

Renault-Nissan et Volkswagen au coude-à-coude dans la course aux volumes
L'Alliance Renault-Nissan a vendu 10,76 millions de voitures en 2018.
© Pascal Guittet - L'Usine Nouvelle

La question agite tous les ans la planète automobile. Qui sera le plus gros vendeur d’automobiles pour l’année écoulée ? En 2017, cette course aux volumes avait abouti à un bras de fer entre l’Alliance franco-japonaise Renault-Nissan et le géant allemand Volkswagen, le premier défendant la première place en écartant des calculs les poids lourds comptabilisés par le groupe germanique. Un scénario qui risque bien de se reproduire pour les résultats enregistrés en 2018 par les deux groupes.

Dans un communiqué, l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a annoncé mercredi 30 janvier des ventes combinées entre les trois groupes de 10,76 millions d’unités en 2018, en progression de 1,4% par rapport à l’année précédente. Un résultat rendu possible par la progression des ventes du côté du groupe Renault, avec 3,88 millions de véhicules vendus à travers le monde. A l’inverse, le poids lourd Nissan a écoulé 5,65 millions de voitures, un chiffre en retrait de 2,8%. Mitsubishi signe de son côté une hausse fulgurante de 18,3% de ses ventes en 2018 à 1,22 millions d’unités.  

Toyota hérite de la troisième place

En face, le groupe Volkswagen a fait état début janvier d'un "nouveau record historique" de ventes à 10,83 millions d’unités, en très légère progression de 0,9% par rapport à 2017. L’entreprise aux treize marques a en particulier profité du dynamisme de ses marques Skoda et Seat, les deux ayant enregistré des progressions respectives de 4,4% (1,25 millions de voitures vendues) et 10,5% (517 600 véhicules écoulés). La marque Volkswagen continue toutefois de tirer les volumes avec 6,24 millions de véhicules livrés à travers le monde. Quant aux marques de poids lourds MAN et Scania, elles enregistrent également des progressions de taille, pour représenter des ventes cumulées de 233 000 unités.

Or, en retirant ces poids lourds du total des ventes, le groupe Volkswagen retombe à un peu plus de 10,60 millions d’unités… derrière son rival Renault-Nissan. Et à quelques milliers de voitures du troisième concurrent japonais Toyota. En 2018, le groupe a indiqué avoir vendu 10,59 millions de voitures grâce à ses quatre marques Toyota, Lexus, Daihatsu et ses camions Hino, qui représentent 204 000 unités. En décomptant ces ventes, les résultats 2018 de Toyota dans les voitures particulières et utilitaires légers atteignent 10,39 millions d’unités.

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle