Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’allemand Rethmannn deviendra actionnaire minoritaire de Transdev en fin d’année

Olivier Cognasse , ,

Publié le

L’arrivée de l’allemand Rethmann en tant qu’actionnaire minoritaire permet à Veolia de sortir définitivement du transport et ouvre de nouveaux horizons dans la mobilité pour Transdev.

L’allemand Rethmannn deviendra actionnaire minoritaire de Transdev en fin d’année
La navette autonome, un maillon important de la future mobilité pour Transdev.
© Lohr / Transdev

Il aura fallu près d’un septennat à Veolia pour se désengager définitivement du transport et solder les années Proglio qui auraient pu précipiter le groupe à sa perte. Veolia possédait encore 30 % du capital de Transdev. Ce dernier privilégiait depuis le début un partenaire industriel pour travailler sur le long terme plutôt qu’un fonds d’investissement.

La Caisse des Dépôts, qui conserve 66 % du capital, s’est engagée à rester l’actionnaire majoritaire et à ne pas réduire ses parts à l’avenir. Rethmann acquiert pour 330 millions d’euros les 30 % de Veolia et récupère 4 % en échange des activités allemandes qu’il 

apporte à Transdev. Par contre, l’industriel allemand ne dispose que de 33 % des votes et ne détient pas, par conséquent, de minorité de blocage.

Un groupe industriel familial

"Nous avons travaillé longtemps avec Thierry Mallet [PDG de Transdev, ndlr] pour choisir le partenaire le plus à même de développer l’entreprise. C’est aussi l’intérêt patrimonial de la CDC qu’elle soit créatrice de valeur, explique Olivier Sichel, directeur adjoint de la Caisse des Dépôts. Pourquoi le choix de Rethmann alors qu’il y avait beaucoup de candidats ? C’est d’abord la valeur du long terme et c’est un groupe familial qui a multiplié par dix ses activités en vingt ans."

Un "deal" qui sera soumis aux autorités de concurrence des différents pays et aux représentants du personnel pour une finalisation qui devrait intervenir avant la fin de l’année.

Fondé en 1934, le groupe allemand réalise un chiffre d’affaires de 14,4 milliards d’euros et emploie dans le monde 72 000 salariés dans la logistique et le transport avec Rhenus, dans l’eau et le recyclage avec sa filiale Remondis et les biotechnologies avec Saria.

Le groupe est présent en France depuis 1995 dans ses trois activités et réalise un chiffre d’affaires de 640 millions d’euros avec 3 000 collaborateurs.

Six ans d’attente pour arriver à ses fins

"Nous sommes très fiers de réaliser cette opération, se réjouit Ludger Rethmann, propriétaire familial et membre du conseil d’administration du groupe Rethmann. Nous nous intéressons à cette opération depuis 2012 et nous avons su patienter. Nous ne sommes pas un investisseur mais un groupe industriel familial implanté dans la Ruhr près de Dortmund."

Malgré les activités de son nouveau partenaire, Transdev n’a pas l’intention de retourner dans la logistique. "Rethmann apporte son activité en Allemagne (transport urbain, bus, trois lignes ferroviaires) et l’on sera l’an prochain à plus d’1 milliard d’euros de chiffre d’affaires, précise Thierry Mallet, le PDG de Transdev. Il est également présent en Tchéquie, Slovaquie et Pologne où nous comptons nous développer, et en Australie, aux Pays-Bas et en Suède."

Des pays où Transdev est déjà bien présent. Le nouveau Transdev compte également se développer en Asie, mais n’a pas prévu de mettre fin à sa co-entreprise avec RATP Dev, pourtant moribonde.

En France, Transdev souhaite aussi se relancer avec plusieurs résultats d’appels d’offre qui devraient tomber dans les prochains mois et tout particulièrement le CDC Express qui doit relier la gare de l’Est à l’aéroport Roissy- Charles-de-Gaulle. Ce serait une excellente vitrine pour repartir dans… le bon train.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle