Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’allemand Infineon contraint par Washington à renoncer au rachat de l’américain Wolfspeed

Ridha Loukil , ,

Publié le

Face au véto de Washington, le fabricant allemand de semiconducteurs Infineon Technologies est contraint de renoncer au rachat de Wolfspeed, la division carbure de silicium de l’américain Cree. Un tournant dans la guerre des puces que les Etats-Unis entendent opposer au reste du monde.

L’allemand Infineon contraint par Washington à renoncer au rachat de l’américain Wolfspeed
Le véto américain justifié par les applications militaires de Wolfspeed
© Copyright © Commonwealth of Australia 2010 . This work is copyright.You may display, print and reproduce this material in unaltered form only (retaining this notice and imagery metadata) for your personal, non-commercial use or use within your family or o

C’était attendu. Infineon Technologies n’achètera pas Wolfspeed, la division de l’américain Cree spécialisée dans les substrats et les circuits de carbure de silicium. Devant l’opposition de Washington pour des raisons de sécurité nationale, le fabricant allemand de semiconducteurs est contraint de renoncer à la transaction.

Détermination de Whashington à protégrer ses intérêts

Pour Infineon Technologies, c’est la déception. "Avec Wolfspeed, nous allons devenir numéro un mondial des semiconducteurs de puissance en carbure de silicium, affirmait Reinhard Ploss, PDG du groupe, lors de la conclusion de l’accord en juillet 2016. Nous voulons devenir aussi numéro un dans les circuits de puissance radiofréquences. Cela va nous aider à accélérer l'introduction de technologies innovantes sur marché, répondant aux besoins futurs de la société en termes d'efficacité énergétique, de connectivité et de mobilité." Le fabricant allemand espérait finaliser cette transaction de 850 millions de dollars en cash à la fin de 2016. Mais c’était sans compter avec la détermination des Etats-Unis à protéger ses intérêts stratégiques dans les semiconducteurs des prédateurs étrangers.

Avec la montée sans précèdent de la vague de consolidation dans les semiconducteurs, les Etats-Unis ont pris conscience de l’importance à préserver leurs champions dans ce secteur qu'ils jugent stratégique pour leur prospérité économique et leur sécurité nationale. Mais jusqu’ici, ils se sont opposés surtout à des transactions impliquant des investisseurs chinois. Le fait qu’ils s’en prennent à un repreneur allemand marque un tournant dans la guerre des puces qu’ils entendent opposer au reste du monde.

Technologie duale

Ni Cree, ni Infineon Technologies ne précisent les craintes posées par le CFIUS, le redouble Committee on Foreign Investment in the United States, le comité interministériel chargé d’examiner toutes les fusions-acquisitions impliquant des intérêts américains, pour justifier son véto.  Mais l’opposition de Washington peut s’expliquer par le potentiel d’utilisation de la technologie de Wolfspeed dans le militaire. Le carbure de silicium trouve en effet des applications duales. Comme substitut au substrat classique de silicium, il permet la montée en puissance dans des applications de conversion d’énergie dans l’automobile ou les énergies renouvelables, et en fréquences dans les systèmes de communication sans fil comme les mobiles. Autant de bénéfices qui peuvent aussi se décliner dans la défense.

Infineon Technologies devra payer à Cree la somme de 12,5 millions de dollars pour frais d’abandon de la transaction, même si ce renoncement n’est pas de son fait.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle