L’Allemagne ne laisse rien passer à Facebook

Nathalie Steiwer ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

L’Allemagne ne laisse rien passer à Facebook
Mark Zuckerberg
La grogne contre Mark Zuckerberg monte outre-Rhin. L’office fédéral allemand de lutte contre les cartels a ouvert le 2?mars une enquête sur les abus de Facebook. Le réseau social est soupçonné d’avoir profité de sa position dominante afin d’imposer aux utilisateurs des clauses contractuelles déloyales pour utiliser leurs données. Si le cas est avéré, cela créera un précédent en Europe, en liant l’utilisation des données et les pratiques anticoncurrentielles. Une cour régionale vient aussi d’imposer une amende de 100 000?euros au réseau social pour non-respect de la propriété intellectuelle sur les photos des internautes. Et ce n’est pas fini. À Hambourg, l’autorité de protection des données mène une enquête sur la politique de cookies de Facebook, coordonnée avec[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte