L'Allemagne n'a pas empêché la big pharma GSK de s'emparer de 10% de la biotech CureVac

Le géant pharmaceutique anglais GlaxoSmithKline s'apprête à acheter 10% de la biotech CureVac pour 143 millions d'euros. Il y a un mois, c'est l'Etat allemand qui avait pris une participation de 23% au capital de cette entreprise jugée stratégique, car elle travaille à la mise au point d'un vaccin contre le coronavirus.

Partager
L'Allemagne n'a pas empêché la big pharma GSK de s'emparer de 10% de la biotech CureVac
GSK va prendre 10% de la biotech CureVac pour collaborer sur un vaccin contre le COVID-19.

Lundi 20 juillet, le géant pharmaceutique GlaxoSmithKline a annoncé dans un communiqué s'apprêter à acheter 10% de la biotech CureVac pour 130 millions de livres sterling (142,9 millions d'euros), dans le cadre d'un accord de collaboration stratégique sur un vaccin contre le COVID-19.

La technologie de l'acide ribonucléique messager (ARNm)

Soutenues par le milliardaire Bill Gates, GSK et CureVac développeront jusqu'à cinq vaccins basés sur l'utilisation d'acide ribonucléique messager (ARNm) et la production d'anticorps monoclonaux. Une fois injecté dans les cellules, l'ARNm provoque une réponse immunitaire de l'organisme humain aux agents infectieux par la traduction de protéines capables d'imiter les agents pathogènes du coronavirus, le SARS-CoV-2. "L'expérience de CureVac complète notre propre expertise", a commenté Roger Connor, président de GSK Vaccines.

A LIRE AUSSI

CureVac serait sur le point d'obtenir le feu vert de l'Allemagne pour tester son vaccin contre le Covid-19

Si cette approche doit encore être approuvée avant tout essai thérapeutique, elle a notamment été déployée dans les vaccins expérimentaux de BioNTech et son partenaire Pfizer, ainsi que par Moderna.

Une future cotation sur le Nasdaq ?

La prise de participation de GSK signale une valorisation pour CureVac de près de 1,4 milliard d'euros alors que la biotech prépare son introduction en Bourse à l'automne, a indiqué une source proche du dossier. CureVac prévoit de se coter sur le Nasdaq. Le groupe n'a pas souhaité faire de commentaires sur l'introduction en Bourse et a dit rester ouvert à toutes les options de financement possibles.

Mi-juin, l'Etat allemand a investi 330 millions d'euros pour s'emparer de 23% du capital de la start-up. Le ministre de l'Economie Peter Altmaier a justifié cette opération en expliquant que le gouvernement souhaitait renforcer les secteurs des sciences de la vie et des biotechnologies allemands, ajoutant que Berlin n'aurait aucune influence sur la stratégie commerciale de groupe.

A LIRE AUSSI

Berlin entre au capital de CureVac, lancé dans la course au vaccin contre le Covid-19

Des informations concernant des signes d'intérêt de l'administration américaine pour acquérir CureVac avaient suscité en mars de vives réactions en Allemagne où Peter Altmaier et son homologue à l'Intérieur Horst Seehofer avaient exprimé leur soutien au maintien du laboratoire sur le sol allemand.

Le thème devenu très sensible de la propriété des laboratoires allemands CureVac et BioNTech, lancés dans la course au traitement contre le Covid-19, a conduit Berlin à renforcer en mai sa capacité à bloquer les prises de contrôle étrangères hostiles de ses entreprises du secteur de la santé.

avec Reuters (par Pushkala Aripaka et Arno Schuetze; Aakash Jagadeesh Babu, Caroline Copley ; version française Juliette Portala, édité par Blandine Hénault)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS