L’Allemagne interpelle Ségolène Royal sur la fermeture de Fessenheim

Après que la ministre Ségolène Royal a laissé entrevoir des alternatives à la fermeture des deux réacteurs de Fessenheim, la ministre allemande de l’Environnement prie la France de fermer le plus rapidement possible la plus ancienne centrale de l'Hexagone.

Partager
L’Allemagne interpelle Ségolène Royal sur la fermeture de Fessenheim

Dans une interview de Ségolène Royal publiée sur Usinenouvelle.com, la ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie affirme qu’"il faut programmer la construction d’une nouvelle génération de réacteurs, qui prendront la place des anciennes centrales lorsque celles-ci ne pourront plus être rénovées". Elle explique aussi :"Le plafonnement de la puissance nucléaire signifie que, lorsque le réacteur EPR de Flamanville dans la Manche va ouvrir, deux autres devront fermer. À ce stade, c’est Fessenheim puisqu’il n’y a pas d’autres propositions sur la table."

Cette dernière déclaration semble avoir semé le doute dans l’esprit de la ministre de l’Environnement allemande Barbara Hendricks. Cette dernière a envoyé une lettre à son homologue français. Elle y fait part de son inquiétude quant à la fermeture de Fessenheim et demande à Ségolène Royal de préciser les intentions de la France. Dans ce courrier daté du 12 janvier, fourni par l’organisation Sortir du Nucléaire, la ministre allemande rappelle qu’en 2014, "le président François Hollande a une nouvelle fois confirmé la décision de fermer Fessenheim". Et demande à être informée du "calendrier et des procédures que vous avez l’intention de suivre pour l’arrêt de Fessenheim".

EDF travaille à des alternatives

"Comme vous le savez la population vivant dans les zones frontalières est très préoccupée par la sûreté de la centrale. Je vous prie de tout cœur de prendre en compte ces préoccupations lorsque vous pèserez le pour et le contre, et (…) de prévoir l’arrêt de Fessenheim à une échéance aussi rapide que possible", insiste-t-elle. Avant de reconnaître tout de même que la décision ne relève au final que "de la décision souveraine de la France".

De fait, la fermeture des deux réacteurs de Fessenheim en 2017, lorsque l’EPR de Flamanville (Manche) démarrera, reste possible mais n’est pas une évidence. Auditionné sur la loi de transition énergétique par la commission des affaires économiques du Sénat le 14 janvier, le PDG d’EDF Jean-Bernard Lévy a expliqué : "Le gouvernement m’a demandé de considérer que le projet qu’il mène aujourd’hui, c’est la fermeture des deux tranches de Fessenheim. Mais il est prêt, si l’entreprise le propose, à analyser des alternatives. Deux autres tranches de 900 mégawatts pourraient être fermées". Il précise travailler sur ce sujet, mais juge prématuré de livrer des détails.

Ce jeudi 15 janvier, la ministre Ségolène Royal présentait ses vœux à la presse. Interrogée, elle a confirmé avoir reçu la lettre de son homologue d’outre-Rhin mais n’a pas fait d’autres commentaires. Elle a réaffirmé ses propos tenus dans l’Usine Nouvelle, malgré les fortes protestations des principaux dirigeants d’Europe Ecologie les Verts. Elle a insisté : "Nous ne faisons pas le choix des écologistes qui consiste à dire qu'il faut sortir du nucléaire. Ce n'est pas le choix que fait le gouvernement : le gouvernement veut sortir du tout nucléaire, il y a une grosse nuance."

Ludovic Dupin

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

94 - St Maur des Fosses

Prélèvements et analyses microbiologiques pour les unités de restauration

DATE DE REPONSE 07/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS