L’Allemagne ferme sa dernière mine de houille, sans renoncer au charbon

La dernière mine de houille allemande, Prosper Haniel, ferme ce 21 décembre. Le pays ne renonce pas pour autant au charbon, exploité à ciel ouvert ou importé, qui compte encore pour près de 40% de sa production d'électricité.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’Allemagne ferme sa dernière mine de houille, sans renoncer au charbon
La mine de charbon de Prosper-Haniel ferme le 21 décembre.

Les 1500 gueules noires de la houillère de Prosper-Haniel, dans la Rurh, ne descendront plus au charbon. Sauf pour déconstruire et sécuriser la mine. Le site va être transformé en parc et en musées, tandis que l’eau chaude qui s’en écoule continuera de chauffer les habitants de la région.

Il existe aussi un projet de transformation de la mine de Prosper-Haniel en un réservoir - station de pompage turbinage d'une capacité de 200 megawatts.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

36,6% du mix électrique

L’Allemagne fait ses adieux symboliques à la houille qui a fait sa richesse et son développement industriel. Son extraction n’était pourtant plus rentable depuis longtemps, avec un coût de revient trois fois supérieur au cours du charbon. Les houillères ont depuis longtemps été supplantées par les mines de lignite à ciel ouvert et, pour les installations qui ne supportent pas ce charbon bon marché de piètre qualité, par de la houille importée d’Asie ou d’Australie. Le lignite émet 46% du CO2 du secteur énergétique allemand, et plus que le trafic routier du pays.

En 2017, le charbon alimentait encore 22,2% de la consommation d’énergie primaire en Allemagne et 36,6% du mix électrique, malgré la forte croissance de la part des énergies renouvelables (218,3TWh sur 654,8 TWh, en hausse de 15%). Les énergies fossiles (fioul, gaz, charbon et lignite) comptaient encore pour plus de 80% de la consommation d’énergie primaire. Le scénario actuel de sortie du charbon place cet horizon à 2040.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS