L’Allemagne dénonce un incident dont la gravité a été sous-estimée à Fessenheim

Selon la presse allemande, le réacteur numéro 1 Fessenheim aurait subi un incident grave en 2014 qui aurait été en partie sous-estimée par les autorités françaises. Le gouvernement allemand appelle donc à fermer le plus tôt possible la plus vieille centrale de France.

Partager
L’Allemagne dénonce un incident dont la gravité a été sous-estimée à Fessenheim

Dure semaine pour le nucléaire tricolore. Après que le canton suisse de Genève ait porté plainte contre la centrale du Bugey (Ain) pour mise en danger de la vie d’autrui et que l'Allemagne et le Luxembourg aient dénoncé l’état de sûreté de la centrale de Cattenom (Moselle), c’est l’Allemagne qui appelle à fermer la centrale frontalière de Fessenheim (Haut-Rhin), la plus ancienne de France.

Selon des informations du journal allemand Süddeutsche Zeitung et de la chaîne de télévision WRD, la gravité d’un accident nucléaire aurait été sous-estimée le 9 avril 2014. A la suite de fuites d’eau et de la perte d’un équipement électrique majeur, le réacteur numéro 1 a dû être arrêté en utilisant du bore, une procédure rarissime, affirment les journalistes. Ils assurent même que le réacteur aurait été hors de contrôle pendant plusieurs minutes.

Fermer au plus vite

Cette révélation a fait réagir le ministère de l’Environnement allemand qui depuis plusieurs années manifeste son inquiétude vis-à-vis de la centrale alsacienne. Une nouvelle fois, il demande à la France de fermer cet équipement jugé trop vieux et susceptible de présenter des risques importants.

La centrale de Fessenheim doit fermer en 2018 à la demande du ministère de l’Environnement français. Cela devrait correspondre à la mise en service de l’EPR de Flamanville dans la Manche. La mise à l’arrêt des deux réacteurs alsaciens est une promesse électorale de François Hollande qui l’avait programmée à l’origine pour la fin de l’année 2016.

Une question de prolongation

Cette défiance en série des voisins européens pour le nucléaire français intervient alors que Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, annonçait le 28 février dernier être favorable à la prolongation de 10 ans de la durée de vie du parc, sous réserve que l’Autorité de Sûreté Nucléaire (ASN) donne son accord. Cette disposition devrait être confirmée le 8 mars lors de la présentation du premier plan de programmation pluriannuelle de l’Energie (PPE) sur la période 2016-2019.

Contactée par l’Usine Nouvelle ce vendredi 4 mars, le service de presse d’EDF préparait une réaction officielle.

Ludovic Dupin

1 Commentaire

L’Allemagne dénonce un incident dont la gravité a été sous-estimée à Fessenheim

François
07/03/2016 15h:20

1. L'utilisation du bore n'a rien de "rarissime", le bore est présent en permanence dans l'eau du circuit primaire et sa concentration est ajustée en fonction du mode de fonctionnement de l'installation.

2. L'incident est décrit en détail sur le site de l'ASN, le systeme de mise a l'arrêt du réacteur est redondant électriquement et il est resté opérationnel selon l'ASN, malgré la perte de l'une des deux voies electriques.

http://www.asn.fr/Controler/Actualites-du-controle/Avis-d-incident-des-installations-nucleaires/Inondation-interne-dans-la-partie-non-nucleaire-du-reacteur-n-1

Réagir à ce commentaire

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS