L'Usine Energie

L'Allemagne demande la fermeture de deux réacteurs nucléaires belges

Astrid Gouzik ,

Publié le

Vu sur le web Doel 3 et Tihange 2 ont fait parler d’eux cet été après la découverte de  "potentielles fissures" dans l'acier de la cuve des deux réacteurs.

L'Allemagne demande la fermeture de deux réacteurs nucléaires belges © Electrabel

La Libre Belgique le révèle ce mardi 9 octobre : "le Land de Rhénanie du Nord-Westphalie et une association anti-nucléaire d’Aix-la-Chapelle réclament avec force la fermeture des centrales atomiques belges de Tihange et Doel."

C’est dans une lettre au ministre fédéral de l’Environnement que le chrétien-démocrate Peter Altmaier, les ministres régionaux de l’Environnement et de l’Economie - le vert Johannes Remmel et le social-démocrate Garrelt Duin - plaident pour la déconnection de ces réacteurs. Ou pour le moins pour que la prolongation de leur fonctionnement soit empêchée.

En effet, comme le précise le quotidien belge, les deux centrales belges sont "distantes de 60 et de 120 kilomètres de la Rhénanie du Nord - Westphalie, des vents forts pourraient contaminer le bassin de la Ruhr". Ils mettent donc en relief le danger "d’un grave accident et d’une émission de radioactivité pouvant avoir des conséquences considérables sur la population" du Land qui compte 17 millions d’habitants et pèse un poids très lourd dans l’économie allemande.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte