L'Algérie veut "un bon compromis" avec Total dans la vente des actifs d'Anadarko

Dans le cadre du rachat d'Anadarko par Occidental, Total a bon espoir d'acquérir les actifs africains de l'entreprise américaine. Le gouvernement algérien exprime toutefois des réserves sur l'arrivée du partenaire français. Le 27 mai, le ministre de l'Énergie a déclaré qu'il chercherait un "bon compromis" pour préserver les intérêts de l'Algérie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'Algérie veut
Les actifs d'Anadarko en Algérie représentent environ 260 000 barils par jour.

Après l'abandon de Chevron, Occidental est bien parti pour racheter Anadarko. Autre implication de cette opération : Total devrait pouvoir mettre la main sur les actifs africains de la compagnie pétrolière américaine. Malgré tout, le gouvernement algérien a exprimé des réticences. Dimanche 26 mai, le ministre de l'Énergie a déclaré que l'Algérie empêcherait le groupe pétrolier français d'acheter ces actifs. Le lendemain, Mohamed Arkab a tempéré sa position en indiquant qu'il chercherait un "bon compromis".

L'Algérie souhaite préserver ses intérêts

"La Sonatrach [compagnie pétrolière publique algérienne] cherchera un bon compromis", a-t-il déclaré lors d'une visite au gisement de gaz de Tindouf, à 1700 km au sud-ouest d'Alger.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"La Sonatrach doit entretenir de bonnes relations avec des partenaires étrangers pour développer ses programmes", a expliqué le ministre en ajoutant que la Sonatrach "préserverait ses intérêts".

Des actifs à 260 000 barils par jour en Algérie

Les actifs d'Anadarko en Algérie représentent environ 260 000 barils par jour, soit plus de 25% de la production nationale de brut estimée à un million de bpj.

Total a annoncé début mai la signature d'un accord avec l'américain Occidental Petroleum en vue du rachat pour 8,8 milliards de dollars (7,9 milliards d'euros) des actifs pétroliers et gaziers du groupe Anadarko en Algérie, au Ghana, au Mozambique et en Afrique du Sud, dans le cadre d'une OPA d'Occidental Petroleum sur Anadarko.

Avec Reuters (Lamine Chikhi, Dominique Rodriguez pour le service français)

0 Commentaire

L'Algérie veut "un bon compromis" avec Total dans la vente des actifs d'Anadarko

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie et Matières premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS