L’AIA investit 15 millions d’euros sur son site girondin

Pour assurer la maintenance des moteurs de l’A400M, l’Atelier Industriel de l’Aéronautique se dote d’un nouveau banc d’essais et d’outillages.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’AIA investit 15 millions d’euros sur son site girondin
Rafale M88-Rectifieuse grande vitesse

Et un marché de plus. L’AIA (Atelier industriel de l'aéronautique), établissement rattaché au ministère de la Défense, spécialisé dans la maintenance aéronautique militaire des Rafale, Mirage 2000 et Super-Etendard, a décroché le marché de la maintenance des moteurs de l’A400M. "Nous allons assurer le démodulage des moteurs qui auront subi des avaries, les inspections, l’échange des modules défectueux. Les modules de rechange seront remontés sur notre site puis ils seront testés dans notre centre d’essais de Cestas (Gironde)", indique Jean-Renaud Brachat, en charge de la communication de l’AIA de Bordeaux (Gironde).

Pour répondre à ce nouveau marché, l’établissement va injecter 15 millions d’euros dans ses installations et son centre d’essais. Un outillage très spécifique, sorte de "bras" permettant de retourner le moteur de l’A400M, un mastodonte de deux tonnes, pour effectuer les opérations de démodulage, va être acquis. Il devrait être opérationnel au cours du premier trimestre 2013. L’AIA va également doter son centre d’essais de Cestas d’un nouveau banc qui viendra compléter la panoplie de la dizaine de bancs existants.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

L’A400M, futur avion de transport militaire multi-rôle des armées européennes, a été choisi par sept nations. La France sera la première nation livrée, avec une entrée en service prévue en mars 2013 sur la base 123 d’Orléans (Loiret). Plus de 750 moteurs vont être produits pour équiper les A400M.

L’AIA emploie un millier de salariés en Gironde et réalise un chiffre d’affaires de 245 millions d’euros. Il vient également d’être retenu pour réaliser la maintenance de la nouvelle version aménagée du moteur Tigre de Turboméca. En 2011, ce sont 415 moteurs qui sont passés dans les ateliers de l’AIA ainsi que 797 modules de moteurs.


Révision Module 7 M53 M2000

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS