L'Usine Agro

L'agrodiesel entre en résistance

Gaëlle Fleitour , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

L'agrodiesel entre en résistance © Gaelle Fleitour
Le groupe agricole et industriel Avril espère profiter des législatives pour sauver Diester, son "biodiesel made in France". Incorporé à hauteur de 8% dans le gazole, il permet de valoriser le colza français, transformé dans les cinq usines de sa filiale Saipol. Avec les sucriers Cristal Union et Tereos, l’industrie a investi massivement dans les agrocarburants de première génération, malgré les critiques qui avaient émergé dès 2012, les accusant notamment de détourner le marché alimentaire et de tirer parti de subventions. Or la Commission européenne entend réduire de manière draconienne la part de produits agricoles qu’ils contiennent, pour favoriser la deuxième génération, issue de la biomasse. Qui n’en est qu’à la R & D, selon les industriels.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte