L'agriculture bio séduit aussi pour ses vertus économiques

L’impact économique d’une moindre consommation de pesticides ainsi que le recours accru à la main-d’œuvre permettent à l’agriculture biologique d’être vertueuse sur le plan économique, souligne une étude présentée par l’Itab et l’Inra.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'agriculture bio séduit aussi pour ses vertus économiques

La non-utilisation de pesticides de synthèse, la faible utilisation de pesticides et d’antibiotiques, la création d’emplois et la production de connaissances pour des systèmes économes en intrants constituent les principales externalités positives de l’agriculture biologique par rapport à l’agriculture conventionnelle, soulignent l’Institut technique de l’agriculture biologique (Itab) et l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) dans une étude réalisée conjointement.

Remise vendredi 25 novembre au ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt Stéphane Le Foll, cette étude chiffre les économies de l'exploitation biologique liées aux moindres pollutions de l’eau - de 20 à 46 euros par hectare en zone de grandes cultures - et au recours à davantage de personnel - de 10 à 37 euros par hectare pour un chômeur. Le coût des cancers liés au seul usage des pesticides est quant à lui compris entre 52 et 262 euros par hectare et par an.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La croissance effrénée de la consommation de produits bio, qui incite les agriculteurs à se convertir (tout comme des prix de vente supérieurs à l'agriculture conventionnelle), laisse toutefois planer un risque de "conventionnalisation" de l’agriculture biologique, qui fait débat parmi les professionnels, entre la volonté de toucher un public toujours plus large et la perte éventuelle de principes auxquels étaient attachés les pionniers de cette démarche.

Plus d’informations sur le site du Journal de l’Environnement

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Matières Premières
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS