L’Afssaps retire des médicaments exploités par Genopharm et Alkopharm

L’agence du médicament a annoncé le 11 janvier que cette mesure fait suite à sa décision du 20 décembre de suspendre certaines activités du laboratoire au vu d’écarts à la réglementation.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’Afssaps retire des médicaments exploités par Genopharm et Alkopharm

L’Afssaps vient de procéder au retrait de plusieurs lots de médicaments ayant été exploités par les laboratoires Genopharm, et passés aux mains d’Alkopharm désormais. La liste des produits visés est disponible sur un site spécifique.

Elle précise que ces médicaments n’ont pas de conséquences importants pour le traitement des patients concernés et que leur indisponibilité est immédiate. "A ce stade, la qualité pharmaceutique des médicaments concernés n'est pas remise en cause, souligne l’Afssaps. Nous poursuivons nos investigations pour la recherche d'alternatives et effectuons actuellement des contrôles sur la qualité de certains produits".

Les laboratoires du groupe Genopharm sont accusés d’avoir commercialisé des lots périmés d’un anticancéreux. Situation qui a conduit l’Afssaps à suspendre certaines de ses activités en décembre dernier. D’après l’agence, la société des laboratoires Genopharm a été dissoute par ses dirigeants depuis cette décision, au profit de la société Alkopharm. C’est elle qui aurait refusé de procéder au retrait des médicaments suspectés le 2 janvier dernier. Un refus qui a contraint l’Afssaps à passer à l’action elle-même.

L'agence du médicament, en suspendant l'autorisation d'exercer des laboratoires Alkopharm et Genopharm, avait toutefois décidé d'échelonner les arrêts de commercialisation pour tenir compte de l'absence d'alternatives thérapeutiques à certains médicaments (anticancéreux, etc.) ou du délai nécessaire aux changements de traitements.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS