L'Afrique a un besoin urgent de vaccins pour casser les vagues de l'épidémie de coronavirus

WASHINGTON (Reuters) - Le nombre de contaminations au COVID-19 atteindra de nouveaux records dans les jours à venir en Afrique, a prévenu lundi la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) qui réclame une intensification des efforts en direction du continent.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'Afrique a un besoin urgent de vaccins pour casser les vagues de l'épidémie de coronavirus
Le nombre de contaminations au COVID-19 atteindra de nouveaux records dans les jours à venir en Afrique, a prévenu lundi Kristalina Georgieva (photo), la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), qui réclame une intensification des efforts en direction du continent. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Theiler

Dans une note qu'a cosignée Abebe Selassie, le directeur du département Afrique du FMI, Kristalina Georgieva souligne que les systèmes de santé d'Afrique sub-saharienne, région qui a déjà la plus faible couverture vaccinale au monde, risquent d'être une nouvelle fois submergée par une nouvelle vague de contaminations.

Le FMI a demandé à plusieurs reprises aux pays développés de partager plus rapidement leurs stocks de vaccins en recourant au dispositif COVAX, jugeant qu'ils devaient ambitionner de livrer 250 millions de doses d'ici septembre aux pays africains.

Kristalina Georgieva et Abebe Selassie considèrent que les producteurs de vaccins doivent de leur côté basculer une partie de leur production en Afrique afin de faciliter la distribution des vaccins.

(Reportage David Lawder; version française Nicolas Delame)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS