L'Usine Agro

L'affaire du lait infantile plombe les résultats de Danone

Elodie Vallerey , ,

Publié le

La fausse alerte sur la présence de toxines botuliques dans du lait infantile fourni par Fonterra va coûter 280 millions d'euros à Danone. En conséquence, le géant de l'agroalimentaire a annoncé le 16 octobre une baisse de ses prévisions de résultats annuels.

L'affaire du lait infantile plombe les résultats de Danone © Fernando Carmona Gonzalez - Flickr - C.C

Le 2 août dernier, Dumex Baby Food, filiale du français Danone, était contrainte de retirer de la vente des lots de lait infantile dans huit marchés d'Asie. La conséquence d'une alerte, finalement infondée, lancée par le premier fournisseur mondial de produits laitiers, le néo-zélandais Fonterra. L'industriel avait cru détecter la présence de toxines botuliques dans certains de ses lots de lactosérum.

Suite à cette affaire, Danone est contraint d'abaisser ses prévisions de résultats annuels, a annoncé le groupe agroalimentaire dans un communiqué publié le 16 octobre.

"Cette affaire a des impacts que nous mesurons bien aujourd'hui, tant financièrement qu’en ce qui concerne les moyens et le temps nécessaires pour retrouver nos positions", a commenté le président de Danone, Franck Riboud, dans le communiqué.

L'affaire Fonterra représente 280 millions d'euros de coût pour Danone

La croissance des ventes du groupe en 2013 se situerait entre 4,5% et 5% (contre "au moins" +5% avant le retrait des produits), annonce le groupe, qui anticipe un repli de sa marge opérationnelle de 0,8 point (contre un repli situé entre 0,3 et 0,5 point avant).

Pierre-André Térisse, directeur général finances de Danone, a détaillé à l'AFP que l'affaire du lait infantile allait coûter à l'entreprise française "un peu plus de 1,5 point de croissance sur l'année" en terme de chiffre d'affaires, soit 280 millions d'euros sur l'année de marge.

Le coût du retrait des produits concernés par l'alerte de Fonterra et des plans de relance de la consommation dans les marchés concernés s'élève, quant à lui, à 170 millions d'euros, a indiqué le financier.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte