Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

L'aéronautique participe à la baisse du déficit du commerce extérieur en mars

Pierre Monnier ,

Publié le

Les échanges ont fortement diminué au mois de mars. Les exportations plus importantes que les importations ramènent le déficit du commerce extérieur à 4,4 milliards d’euros, soit une baisse de 750 millions d’euros.

L'aéronautique participe à la baisse du déficit du commerce extérieur en mars
Airbus a livré 33 appareils au mois de mars, dont deux gros porteurs A380.
© Telstar Logistics - Flickr - C.C

Après les nombreux échanges de février, le marché se tasse au mois de mars. Les exportations se chiffrent à 36,4 milliards d’euros tandis que les importations atteignent 40,7 milliards d’euros. Le déficit du commerce extérieur se réduit donc de 750 millions d’euros pour s’établir à 4,4 milliards d’euros.

L’aéronautique en hausse

L’industrie aéronautique et spatiale représente le plus gros solde du mois (1 379 millions d’euros), en légère baisse par rapport à février. L’évolution est principalement due à un rebond des ventes d’avions d’affaires. Dans le détail, les ventes d’Airbus comptent pour 2,7 milliards avec 33 appareils livrés.

L’activité de l’industrie automobile se calme après un mois de février très actif. Le déficit du secteur se réduit de 76 millions d’euros mais reste négatif à -0,7 milliard d’euros.

L’importation de pétrole raffiné est en fort repli suite à une nouvelle diminution du montant des approvisionnements.

Bilan stable pour le premier trimestre

Pour les trois premiers mois de l’année 2016, le déficit commercial reste inchangé par rapport à la fin 2015, à 13,1 milliards d’euros. La poursuite du reflux de la facture énergétique n’a donc pas fait son effet.

Les échanges sont en baisse sur le début d’année avec une chute de 1,1 % des exportations et de 1% des importations sur le dernier trimestre 2014.

En comparaison du premier trimestre 2015, les exportations reste stable (+345 millions d’euros) tandis que les importations augmentent plus fortement (+ 1,1 milliard d’euros).

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle