Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

L’aéronautique et le spatial réduisent le déficit du commerce extérieur

Pierre Monnier ,

Publié le

Au mois d’août, le commerce extérieur voit son déficit réduit de 200 millions d’euros pour atteindre 3 milliards d’euros. Ces résultats sont portés par de bons chiffres de l’industrie aéronautique et spatiale.

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Le Ministère des Finances a publié les résultats du commerce extérieur. Le déficit se réduit de 200 millions d’euros en août et s’établit à 3 milliards d’euros. Sur les 12 derniers mois, le déficit cumulé est de 45,8 milliards d’euros, plus faible que les 57,9 milliards de l’année 2014.

Ventes d’Airbus et d’un satellite

Dans le détail, trois secteurs portent cette diminution du déficit. Premièrement, l’industrie aéronautique et spatiale observe un repli des importations (2,2 milliards d’euros) et un rebond des exportations (5 milliards d’euros) ce qui permet au secteur d’afficher un bénéfice de 2,7 milliards d’euros.

Aux livraisons d’Airbus, les meilleures jamais réalisées en cette saison, s’ajoute la vente d’un satellite à une organisation internationale pour 166 millions d’euros, construit par Thales et mis en orbite par la fusée Ariane. Ces résultats auraient pu être encore meilleurs sans l’important reflux des ventes d’avions d’affaires.

Une vente de 100 millions d’euros aux Etats-Unis porte le secteur des œuvres d’art à la deuxième place des bénéfices. La branche de l’énergie où la diminution des approvisionnements en hydrocarbures naturels se poursuit, dans un contexte de baisse conjointe des volumes et des prix, figure en troisième place.

Le porte-conteneur Bougainville pèse sur le déficit

La saison veut que la bijouterie joaillerie soit en tête des secteurs déficitaires. Souffrant des échanges amplifiés au cours de l’été, l’excédent laisse place à un déficit. Le secteur des produits chimiques accuse un net repli des exportations. Après de fortes livraisons vers le Japon en juillet, les ventes retombent. Troisième déficitaire, le secteur naval affiche des importations importantes du fait de l’achat à la Corée du Sud du porte-conteneur Bougainville, acheté pour un montant de 140 millions d’euros.

Pierre Monnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle