Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

L'administration Trump va abroger le Clean Power Act d'Obama

Léna Corot ,

Publié le , mis à jour le 10/10/2017 À 09H48

Vu sur le web Donald Trump sape un peu plus la politique environnementale menée par Barack Obama. Le président de l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA), Scott Pruitt, a annoncé lundi 9 octobre que le Clean Power Act, adopté en 2015, allait être abrogé dès le lendemain.

L'administration Trump va abroger le Clean Power Act d'Obama
"La guerre contre le charbon est terminée", a déclaré Scott Pruitt, à la tête de l'EPA.
© Wikimedia commons - Gage Skidmore

"La guerre contre le charbon est terminée", a déclaré Scott Pruitt, à la tête de l'Agence américaine de protection de l'environnement (EPA). Lors d'un discours prononcé lundi 9 octobre le climato-sceptique a annoncé vouloir abroger le Clean Power Plan, relate le New York Times.

Adoptée en 2015 par Barack Obama, la loi incite les Etats à s'éloigner du charbon et favoriser des sources d'énergie produisant peu de gaz à effet de serre. Le président d'alors souhaitait ainsi lutter contre le réchauffement climatique et réduire les émissions de gaz à effet de serre de ce secteur de 32% par rapport à 2005 et d'ici 2030.

"Demain à Washington je signerais un projet de décision pour abroger le Clean Power Plan", a affirmé Scott Pruitt, dans des propos repris par le New York Times. Alors que nombreux états s'éloignent du charbon, pour des raisons économiques, l'abrogation de cette réglementation pourrait ralentir la transition, affirment de nombreux experts.

Cette décision va dans le sens des annonces de campagne faites par Donald Trump. Ce dernier a déclaré plusieurs fois vouloir revenir sur la politique environnementale menée par son prédécesseur. Et abroger le Clean Power Act est beaucoup plus simple pour les Etats-Unis que de sortir de l'accord de Paris. Si début juin Donald Trump déclaré que "l'heure est venue de quitter l'accord de Paris", le chemin est long et compliqué avant que les Etats-Unis ne soient plus engagées. L'accord de Paris a été signé en décembre 2015 par 195 pays pour limiter la hausse du réchauffement climatique.

Les industriels en faveur d'une réglementation moins contraignante

Cette annonce est une petite victoire personnelle pour Scott Pruitt. Ce dernier, en tant que procureur de l'Oklahoma a contribué au combat judiciaire mené par une trentaine d'état contre le Clean Power Act, relate le New York Times. Selon le directeur de l'EPA, l'administration Obama a outrepassé ses pouvoirs en prenant un décret limitant ainsi les émissions de gaz à effet de serre.

Si les groupes industriels ont apprécié l'annonce, la plupart d'entre eux auraient préféré que Scott Pruitt remplace le Clean Power Act par une norme moins contraignante mais allant dans le sens d'une régulation des émissions de gaz à effet de serre, précise le New York Times. Les Etats-Unis sont, en effet, le deuxième plus gros émetteur de gaz à effet de serre derrière la Chine.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus