L’Ademe doit mieux contrôler son budget, selon la Cour des Comptes

Avec des missions de plus en plus élargies, l’Ademe dépense plus qu’elle ne peut. Cela pourrait conduire à des tensions dès fin 2017, juge la Cour des Comptes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’Ademe doit mieux contrôler son budget, selon la Cour des Comptes
Bruno Léchevin, président de l'Ademe.

La Cour des Comptes s’est penchée sur la gestion de l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) sur la période 2010-2015. Cette dernière est le bras armé du gouvernement pour mener les grandes actions de transition énergétique. Au fil des années, ses actions se sont élargies. L’organisme de 1 100 personnes s’occupe d’énergie, de rénovation énergétique, de déchets, de mobilité, d’innovation, de pédagogie…

Sa grande mission est de distribuer les aides publiques. Elle a en particulier accès au Programme d’Investissement d’Avenir (PIA) qui compte plus de 3 milliards d’euros. La Cour des Comptes souligne, qu’au fil des années, l’Ademe a contracté de plus en plus d’engagements et les Sages de la rue Cambon s’interrogent sur la capacité de l’agence à dégager les fonds suffisants pour y répondre.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Baisse du fonds de roulement

Les engagements de l’Ademe s’élèvent à plus de 650 millions d’euros par an, là où son budget se situe aux alentours de 500 millions d’euros. "Il en résulte que le volume des restes à payer n'a cessé d'augmenter", écrit la Cour des comptes. Il est passé de 925 millions d’euros en 2011 à 1,34 milliard d’euros en 2015. La Cour constate que le fonds de roulement de l’agence est en baisse.

Une situation tendue est à attendre "à partir de la fin de 2017", juge la Cour. Selon elle, cette situation était déjà prévisible depuis plusieurs années mais rien n’a été mis en œuvre pour y remédier.

Partager

NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS