Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L’Ademe alerte les industriels sur le greenwashing

,

Publié le

Document L’Agence publie un guide sur internet pour les aider à tester des communications institutionnelles et produits mettant en avant le développement durable.

L’Ademe alerte les industriels sur le greenwashing © VEOLIA - Olivier Guerrin

Face aux abus du "greenwashing", forme de communication qui consiste à faire passer pour écologiques des produits qui ne le sont pas,  l’Agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (Ademe) sort un guide pour mettre en garde les entreprises et les annonceurs.

Effet de mode oblige, l’écologie est devenue un argument de vente et certaines entreprises n’hésitent pas à faire valoir de faux labels écologiques, des pseudo-innovations ou des preuves d’écologie inexistantes pour mieux vendre leurs produits ou leurs services. "Si l’argument environnemental est moins utilisé aujourd’hui dans la publicité, il reste très répandu dans le marketing, avec des noms de marques à connotation écologique", explique Valérie Martin, chef du service information et communication des publics, contactée par L'Usine Nouvelle. 

Dans son guide, réalisé en collaboration avec l’Association des Agences-Conseils en Communication (AACC), l’Union Des Annonceurs (UDA) et l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP) l’Ademe se veut didactique. "C’est avant tout une démarche pédagogique, qui consiste à faire travailler ensemble des agences de communications et des annonceurs. Les entreprises n’ont souvent pas conscience que le message véhiculé n’est pas en rapport avec les valeurs écologiques actuelles. C’est par exemple le cas de cette publicité où le personnage jette sa voiture dans un ravin pour en racheter une neuve", continue Valérie Martin. 

Le guide Anti-Greenwashing propose quatre tests aux annonceurs pour évaluer la qualité environnementale du produit ou du service qu’ils commercialisent, mais aussi de la communication mise en place autour de ce produit ou la communication institutionnelle. "Pour un 4X4 qui émet 170 g de CO2 au km, vous pouvez mettre en avant sa performance en matière d'émissions de CO2 par rapport aux autres 4x4, mais en aucun cas dire que ce véhicule est plus écologique, car il reste très émissif", explique l’Ademe. Le guide, se conclut par un rappel des codes de la consommation, de l’environnement et de la réglementation européenne.
 

Ademe Greenwashing Guide

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle