L'activité plus résistante que prévu en février

PARIS (Reuters) - L'activité s'est redressée en France en février malgré les perturbations liées au mouvement des "Gilets jaunes", le secteur manufacturier poursuivant son expansion tandis que la contraction a été moins forte dans les services, selon les indices provisoires publiés jeudi par IHS Markit.
Partager
L'activité plus résistante que prévu en février
L'activité s'est redressée en France en février malgré les perturbations liées au mouvement des "Gilets jaunes", le secteur manufacturier poursuivant son expansion tandis que la contraction a été moins forte dans les services. /Photo d'archives/REUTERS/Yoan Valat

L'indice PMI des acheteurs du secteur manufacturier s'est établi à 51,4 en première estimation "flash" pour le mois en cours, alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient une légère décélération, avec un indice à 51,0 après 51,2 en janvier.

Au-dessus de 50, l'activité est considérée en expansion.

Dans les services, la contraction est moins forte que prévu avec un indice toujours sous les 50, mais estimé à 49,8 en février par IHS Markit, après 47,8 en janvier et 48,7 attendu par le consensus des économistes.

Au total, l'indice PMI composite qui mêle les deux secteurs frôle la barre des 50, à 49,9 en estimation flash (49,0 attendu) après 48,2 en janvier.

Dans ce contexte général de "stabilisation" de l'activité selon le terme employé par Markit, les sociétés du secteur privé français restent confiantes pour l'avenir.

Les prises de commandes sont certes toujours en baisse dans le secteur privé français, pour le troisième mois d'affilée, mais à un rythme moins fort.

La baisse est seulement "marginale", dit Markit parce que le secteur manufacturier a enregistré sa première hausse de commandes depuis quatre mois.

Sur le front de l'emploi, le rythme des embauches s'est accéléré dans les services, tandis que les effectifs continuent à augmenter "modestement" dans le secteur manufacturier.

"Bien que les manifestations des Gilets jaunes se poursuivent et qu'elles semblent encore entraîner des perturbations de la production, l'économie (française) fait preuve de résistance", indique Eliot Kerr, économiste chez IHS Markit.

Mais, selon lui, l'activité économique "restera inférieure à son potentiel tant que les mouvements sociaux se poursuivront."

(Danielle Rouquié, édité par Marc Joanny)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS