L’activité industrielle se contracte en octobre

Pour le troisième mois consécutif, les voyants de l’industrie sont dans le rouge tant en France qu’en zone euro, selon les chiffres publiés le 2 novembre par l’institut Markit.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’activité industrielle se contracte en octobre

Alors que le G20 doit se dérouler à compter du 3 novembre, les mauvaises conjoncturelles sont mauvaises. Dans son estimation définitive, le PMI manufacturier reste en dessous de la barre des 50 points, symbole de la contraction de l’activité. En octobre, il s’élève à 48,2 points contre 48,5 points en septembre. Selon les industriels interrogés par l’institut, cette tendance est le fait d’une plus forte contraction du volume de commandes depuis mai 2009.

"L'accélération de la baisse du volume des nouvelles commandes observées en octobre suggère un maintien de la faiblesse du secteur manufacturier français au cours du quatrième trimestre, estime Jack Kennedy, économiste pour l’institut. L'incertitude entourant l'évolution de la crise de la dette européenne affecte désormais le marché intérieur. Plus cette inquiétude persistera, plus grands seront les risques de contraction durable de l'activité".

"Indécision des clients"

Selon le rapport Markit, une nouvelle diminution du volume de nouvelles commandes est perceptible en octobre. Le taux de contraction des ventes affiche même son plus haut niveau depuis plus de deux ans et demi.

Les industriels français indiquent que cette tendance "reflète l'indécision des clients ainsi que les reports de commandes effectués du fait du manque de visibilité économique actuel".

Seul signe positif : les prix des achats ont reculé pour la première fois depuis plus de deux ans. Une conséquence de la baisse du prix de certaines matières premières sur les marchés mondiaux, comme le pétrole ou les métaux.

Même l’industrie allemande est affectée

Dans la zone euro aussi, l’activité manufacturière s’est contractée en octobre. En zone euro, le PMI manufacturier est tombé à 47,1 points contre 48,5 en septembre. C’est là encore le troisième mois de contraction et le plus bas depuis juillet 2009.

Pour la première fois depuis deux ans, même l’industrie allemande connait des signes de faiblesse. Le PMI manufacturier de l’Allemagne, l’un des principaux moteurs de la reprise en zone euro, se contracte pour la première fois depuis septembre 2009.
Ce mauvais chiffre s’ajoute aux détériorations des indices en Italie et en Grèce, qui enregistrent des PMI respectivement de 43,3 points et 40,5 points.

Seule l’Irlande signale une expansion de la production et du volume de nouvelles commandes en octobre, avec un indice à son plus haut niveau sur les cinq derniers mois, à 50,1 points.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS