L'activité industrielle en repli au deuxième trimestre malgré la reprise de la production automobile

La production industrielle en France a faibli au deuxième trimestre et ne devrait pas rebondir que très faiblement au troisième, selon des indicateurs parus vendredi 8 août qui confortent le diagnostic d'une activité économique stagnante dans le pays. La production automobile repart pourtant de l'avant dans les usines françaises.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L'activité industrielle en repli au deuxième trimestre malgré la reprise de la production automobile

L'activité industrielle a reculé au deuxième trimestre 2014, a indiqué l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) vendredi 8 août. Après une hausse de 0,7% au premier trimestre par rapport aux trois derniers mois de 2013, l'ensemble de la production industrielle accuse un repli de 0,5% (toujours par rapport aux trois mois précédents). Le recul atteint même 1,2% pour la production du ssecteur manufacturier, précise l'Insee.

L'objectif de 1% de croissance du PIB en 2014 s'éloigne

Ce recul est cohérent avec les prévisions de la majorité des économistes, qui estiment que l'Insee devrait annoncer le 14 août une croissance très faiblement positive, comprise entre 0% et 0,1% pour le deuxième trimestre. Selon la Banque de France, le troisième trimestre s'annonce à peine meilleur, estimant ce vendredi 8 août que la croissance devrait être de 0,2% pour la période juillet-septembre.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Une stagnation du Produit intérieur brut (PIB) au deuxième trimestre, après une croissance déjà nulle au premier, puis une progression de seulement 0,2% au troisième trimestre, mettraient définitivement hors de portée l'objectif gouvernemental d'une croissance de 1,0% pour l'ensemble de l'année.

Reprise de la production automobile

Seul rayon de soleil : l'activité automobile repart de l'avant. Au premier semestre, la production des usines françaises de Renault et PSA Peugeot Citroën a progressé de 8,3% par rapport à la même période l'année dernière, d'après les derniers chiffres du Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA).

Les constructeurs français retrouvent ainsi des couleurs, portés par la reprise du marché européen et le succès de leurs nouveaux modèles. Avec 552 849 véhicules assemblés au premier semestre, PSA voit sa production augmenter de 10,7% sur un an. La reprise est moins marquée pour Renault avec une hausse de 3,8% à 276 075 unités.

Lors des négociations avec les syndicats pour mettre en place des accords de compétitivité au sein du groupe, PSA s'est engagé à produire un million de véhicules en France d'ici 2016. De son côté, la production de Renault sera notamment soutenue par l'assemblage de la Nissan Micra à Flins à partir de 2016, une conséquence là aussi de la signature d'un accord de compétitivité avec les syndicats.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS