L'activité haut débit sur la sellette chez Safran

Partager

« Il n'est pas question de revenir sur la fusion entre Snecma et Sagem. Mais un groupe industriel comme le notre est un organisme vivant, dont le périmètre continuera à évoluer ». Jean-Paul Béchat, qui quitte aujourd'hui la présidence du directoire de Safran, a esquissé la feuille de route de son successeur Jean-Paul Herteman. Les chantiers ne manquent pas.
A commencer par l'avenir des activités de sa banche communications, dont les ventes sont en recul de 22% et les pertes atteignent 73 millions d'euros sur les six premiers mois de l'année. Après avoir engagé cet été des négociations en vue d'apporter Sagem Monetel (solutions de paiement électronique) à Ingenico, Safran ne cache pas « avoir reçu des marques d'intérêts de plusieurs industriels » pour ses activités haut débit (décodeurs, passerelles résidentielles, modems ADSL), en perte de vitesse au premier semestre 2007.
Parallèlement, le groupe vient de reprendre le contrôle à 100% du bureau d'étude commun avec le chinois Bird. Une opération qui serait justifiée par les récents accords passés avec Sony-Ericsson dans les téléphones mobiles mais aussi la nécessité de verrouiller certaines technologies sensibles.

JPJ

0 Commentaire

L'activité haut débit sur la sellette chez Safran

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS