Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'actionnaire majoritaire de STX France est au bord de la faillite

, , ,

Publié le

L’actionnaire coréen majoritaire de STX France, STX Offshore & Shipbuilding, est en péril. Il vient de passer sous le régime de l’administration légale.

L'actionnaire majoritaire de STX France est au bord de la faillite
Lors de la construction de l'Harmony of The Seas, STX Saint-Nazaire
© photo Pascal Guittet

Les entreprises citées

Champagne à Saint-Nazaire, ceinture à Séoul. Alors que le chantier naval STX vient d'annoncer la commande de trois nouveaux paquebots, son actionnaire principal, STX Offshore & Shipbuilding, est au bord de la faillite. Le groupe Coréen est contrôlé depuis 2013 par ses principaux créanciers, en particulier la Korea Developpement Bank (KDB).

À l’époque, le chantier naval était surtout en proie à des problèmes de trésorerie. Depuis, la chute des prix de la construction navale a accentué les difficultés des chantiers asiatiques, qui fabriquent des navires à plus faible valeur ajoutée qu’un paquebot.

En grande difficulté financière, STX passe sous le régime de l’administration légale, ce qui va obliger les actionnaires à provisionner des sommes très importantes. Depuis l’arrivé de la KDB, STX cherche à vendre des filiales pour faire rentrer de l’argent frais. STX Finlande a ainsi été vendu en août 2014 au chantier allemand Meyer Werft, mais STX France n’a pas trouvé preneur. L’État français, qui en possède 33 %, ne veut pas augmenter sa participation, Alstom n’avait pas montré d’intérêt, les intentions d’achat prêtées au chantier italien concurrent Fincantieri n’avaient pas été avérées.

STX France toujours en vente

Le placement sous administration judiciaire, qui devrait aboutir à une procédure de sauvegarde, devrait relancer les efforts de vente de STX Saint-Nazaire. Un chantier qui, depuis deux ans, a beaucoup prospéré. L’actionnaire principal peut espérer profiter d’une revalorisation de STX Saint-Nazaire, qui dispose désormais d’un carnet de commandes qui s’étale sur 10 ans et dont l’avenir n’a aucune raison d’être assombri par les difficultés rencontrées par sa maison mère. Mais les acheteurs potentiels sont peu nombreux et pourraient estimer que le temps joue en leur faveur.

Patrice Desmedt

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

23/06/2016 - 17h34 -

Quelqu'un connait-il le droit commercial coréen en matière de procedures collectives? STX France est une filiale de STX Europe, elle-même filiale de STX Corée qui risque d'être mise liquidation. Celle-ci peut-elle entraîner la mise en liquidation de STX France?
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle