Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

L’acteur Christophe Lambert en croisade pour le tri sélectif

, , ,

Publié le

Tapis rouge pour l’usine de tri automatisée Altriom du Puy-en-Velay (Haute-Loire). L'acteur Christophe Lambert a décidé de s’impliquer personnellement dans la cause écologiste en soutenant une initiative qui se présente comme une première mondiale.

Il y avait comme un air de croisette à la déchetterie industrielle Altriom, vendredi 8 avril, et les visiteurs avaient même un peu de mal à en croire leurs yeux. L'acteur Christophe Lambert a tenu à venir en personne à Polignac, dans l’agglomération du Puy-en-Velay (Haute-Loire), pour soutenir un projet cher à son cœur : la déchetterie industrielle locale. Mais attention, pas n’importe laquelle ! La société Altriom a déposé un brevet baptisé 3Wayste, qui permet de valoriser 90% des déchets ménagers, évitant ainsi l’incinération ou l’enfouissement de milliers de tonnes d’ordures ménagères.

Grâce à une technologie testée depuis deux ans à l’échelle de la Haute-Loire, Altriom qui trie 28 000 tonnes de déchets ménagers par an, a mis au point un système innovant. "90% des déchets ménagers sont valorisés, lance l’inventeur de la technologie, Fabien Charreyre, pas peu fier de son coup médiatique. Nous sommes les seuls au monde à pouvoir proposer de trier quasiment tous les déchets ménagers."



Dix ans de mise au point

L’usine en chiffres

Créée en 2014

20 millions d'euros d’investissement

15 emplois directs

Capacité de 50 tonnes / an

90% des déchets éliminés ou valorisés

80% des machines fabriquées en Auvergne-Rhône-Alpes

15 à 20 usines permettraient de diminuer de 90% les déchets des treize départements de la grande région.

 

 

Il a fallu dix ans pour mettre au point le concept, testé maintenant depuis deux ans en Haute-Loire. "Nous avons breveté un ouvre-sac qui permet d’ouvrir les sacs poubelles sans dégrader les matières et qui traite 20 tonnes de déchets à l'heure, à raison de 21 heures par jour, soit 120 000 tonnes par an", précise le directeur d’Altriom.

Sur les chaines de tri, le métal est aimanté grâce à du courant alternatif. Papiers, cartons et pastiques sont triés grâce à un robot optique. Enfin, les matières organiques, qui représentent environ 50% des déchets, sont séparées du reste et transformées en compost. Certains plastiques non recyclables sont également valorisés dans des cimenteries. "On pourrait même, dans un avenir proche, se passer des deux bacs de ramassage de déchets si on voulait !", assure l’un des porte-parole de la société.

"Un message au monde"

Convaincu par ces arguments, Christophe Lambert a décidé d’apporter tout son soutien à cette technologie. "En venant ici aujourd’hui j’adresse un message aux élus du monde entier, et bien sûr aux élus français puisque la technologie est tricolore, lance l’inoubliable interprète de Greystoke. On ne peut plus se contenter de reproduire les schémas du passé. Il faut voir le déchet comme une source de nouvelle richesse pour la planète. C’est d’abord pour les générations futures que je veux m’engager. Ce que fait cette entreprise française est exemplaire. Elle mérite d’être soutenue." Difficile pour Altriom de rêver d’un porte-parole plus médiatique...

Le Canada (Toronto et Québec), la Thaïlande, la Chine et l’Île Maurice se sont déjà montrés intéressés par le procédé et ont lancé des appels d'offres. De nombreuses délégations d’élus français font désormais pèlerinage jusque dans la cité mariale pour visiter l’usine miraculeuse.

Geneviève Colonna d’Istria
 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

23/06/2016 - 08h14 -

Ce concept me parait très intéressant Ne pourrait on pas l installer en corse 2 usines soit 400 000 tonnes pour traiter la totalité des OM de la région Bravo pour cette inovation Lafrancesca
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle