L'achat de 15 rames de TGV à Alstom Belfort n'est pas compromis selon le gouvernement

L'achat de 15 rames de TGV prévu dans le cadre du plan de sauvetage du site d'Alstom à Belfort n'est absolument pas compromis, a indiqué lundi le secrétariat à l'industrie à Reuters après qu'un article des Echos a suggéré que cette commande serait menacée.

Partager
L'achat de 15 rames de TGV à Alstom Belfort n'est pas compromis selon le gouvernement
Alstom Belfort

La commande à Alstom Belfort menacée ? Pas selon le ministère de lindustrie : "La commande n'est pas du tout remise en question, elle va porter sur 15 rames, c'est sûr et certain", a expliqué à Reuters le secrétariat d'Etat à l'Industrie.

Les dispositions particulières et le scénario retenu pour cette commande seront quant à eux clarifiées "dans pas longtemps", dit-on de même source en précisant qu'une réunion du comité de suivi se tient ce lundi à Belfort et qu'une autre est prévue le 17 février à Bercy.

Selon Les Echos, les services juridiques de Bercy auraient fait part dans une note datée du 2 décembre de leurs réserves concernant cette commande. Le gouvernement avait annoncé lors de la présentation de son plan que cette commande de l'Etat s'inscrirait dans le cadre d'un contrat cadre signé le 27 juin 2007 par Alstom et la SNCF, ce qui l'exonérait de passer par un appel d'offres.

Mais plutôt qu'une commande directe par l'Etat - également épinglée dans la note citée par Les Echos - le gouvernement aurait finalement opté pour un autre scénario, à savoir une commande effectuée par la SNCF à la demande de l'Etat et financée par ce dernier, à l'image des modalités présidant à l'achat des rames TER par les régions, explique le quotidien économique.

D'après la note des services juridiques du ministère de l'Economie et des Finances citée par Les Echos, "au regard de la fragilité juridique du montage contractuel existant, il serait prudent de ne pas envisager de nouvelles modifications du périmètre du marché".

D'après le quotidien, la SNCF serait réticente à un tel engagement à l'approche des échéances électorales du printemps.

Cette commande anticipée de 15 rames de TGV Euroduplex par l'Etat avait été annoncée début octobre dans le cadre d'un plan visant à maintenir l'activité de production du site Alstom à Belfort et à sauvegarder ses 400 emplois, alors que la direction d'Alstom avait envisagé un transfert en Alsace.

Elle portait sur 15 rames de TGV destinées à équiper la ligne Intercités Bordeaux-Marseille par anticipation de la transformation des tronçons Bordeaux-Toulouse et Montpellier-Perpignan en lignes à grande vitesse (LGV) en 2025-2030.

Cette commande d'un montant d'environ 500 millions d'euros avait suscité de nombreuses critiques.

(Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

Acquisition de poste informatique de type Mini PC et écran.

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS