L’accord sur le programme nucléaire de l’Iran tire le pétrole à la baisse

Le pas décisif franchi le 2 avril dans les négociations entre six puissances occidentales et l’Iran sur son programme nucléaire civil rapproche l’échéance de la levée des sanctions qui avaient divisé par deux les exportations iraniennes de pétrole. Mais le retour du pétrole iranien devrait être progressif.

Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’accord sur le programme nucléaire de l’Iran tire le pétrole à la baisse

Les sanctions économiques contre l’Iran implémentées par les Etats-Unis et l'Europe devraient être levées après signature d’un accord le 30 juin, a affirmé le ministre iranien des Affaires étrangères Javad Zarif.

Suite à cette annonce, le 2 avril, le prix du Brent est tombé de près de 4%. La perspective d’un brut iranien venant brutalement inonder le marché mondial a créé quelques remous sur les marchés. Mais les détails qui ont suivi ont rasséréné les acheteurs de contrats à terme, qui se sont stabilisés rapidement. En effet, l’accord ne sera pas signé avant fin juin… Si aucun élément de désaccord n’intervient d’ici là. Les sanctions, elles, ne seront sans doute pas levées avant fin 2015 ou début 2016.

L’Iran pourra alors augmenter rapidement ses volumes exportés, de quelque 200 000 à 600 000 barils par jour. Les sanctions américaines et européennes avaient réduit ce volume d’1,5 million de barils par jours depuis 2012. Mais il faudra du temps, quelques années sans doute, pour que l’Iran retrouve un niveau de production proche de son niveau de 2010-11, soit environ 3,6 millions de barils par jour.

Reste que l’Iran démarche activement des acheteurs potentiels pour son pétrole, non seulement celui qu’il produit quotidiennement, mais aussi les quelque 30 millions de barils stockés en mer dans des supertankers. Selon une source dans le fret maritime citée par Reuters, une quinzaine de VLCC (Very large crude carriers) de la compagnie maritime nationale NTIC d’une capacité de 2 millions de barils sont actuellement déployés à fins de stockage flottant.

L’arrivée de ce pétrole-là sur le marché pourrait suffire à déstabiliser un marché prudent, qui tend à répercuter plus facilement les hausses que les risques pesant sur la production.

Myrtille Delamarche

0 Commentaire

L’accord sur le programme nucléaire de l’Iran tire le pétrole à la baisse

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER Matières Premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Nouveau

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Auto et économie circulaire

Auto et économie circulaire

Dans ce nouvel épisode du podcast La Fabrique, Julie Thoin-Bousquié revient sur la prise en compte des enjeux d'économie circulaire dans l'automobile. En toile de fond, l'impératif de...

Écouter cet épisode

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 06/12/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS