L'accord sur Hinkley Point défavorise les consommateurs britanniques, selon un rapport

Le gouvernement britannique n'a pas protégé les intérêts des consommateurs dans la négociation sur la construction de la centrale nucléaire d'Hinkley Point et il devrait engager une réflexion sur le bien-fondé de nouveaux investissements dans l'énergie nucléaire, affirme un rapport parlementaire britannique publié mercredi 22 novembre.

Partager
L'accord sur Hinkley Point défavorise les consommateurs britanniques, selon un rapport
Le gouvernement britannique n'a pas protégé les intérêts des consommateurs dans la négociation sur la construction de la centrale nucléaire d'Hinkley Point, affirme un rapport parlementaire britannique.

"Sa détermination obstinée à conclure un accord sur Hinkley (...) signifie que dans les années à venir, les consommateurs d'énergie seront confrontés à des coûts dépassant largement les estimations initiales", accuse Meg Hillier, présidente de la commission des comptes publics. Cet organe parlementaire a publié mercredi 22 novembre un rapport sur le contrat portant sur la centrale nucléaire d'Hinkley Point.

En vertu d'un contrat conclu en 2013 avec le gouvernement britannique, EDF, l'exploitant d'Hinkley Point, bénéficiera d'un tarif garanti de rachat de l'électricité qui sera produite par la nouvelle centrale à 92,5 livres (104,35 euros) par mégawatt/heure pendant 35 ans. Ce prix, nettement supérieur aux prix de marché actuels, est garanti dans le cadre d'un mécanisme ("contract for difference") prévoyant qu'EDF recevra un paiement complémentaire lorsque le prix de marché sera inférieur au tarif. Inversement, EDF devra rembourser un trop-perçu lorsque le prix du marché dépassera ce tarif.

Ces paiements complémentaires, qui alourdiront la facture d'électricité des particuliers, pourraient s'élever jusqu'à 30 milliards de livres, soit cinq fois plus que les projections initiales, a estimé en juin le National Audit Office, l'organisme chargé de superviser les dépenses publiques pour le compte du parlement en Grande-Bretagne.

La centrale d'Hinkley Point pas achevée avant 2026

"Le ministère (britannique de l'Energie) n'a pas tenté de renégocier l'accord à la lumière de l'affaiblissement du dossier car il a présumé que les investisseurs dans le projet n'auraient pas accepté un rendement plus faible", poursuit le rapport parlementaire. La commission des comptes publics invite le gouvernement à réévaluer et à rendre publique son argumentation stratégique en faveur de la construction de nouvelles centrales nucléaires avant de conclure d'autres accords.

La centrale d'Hinkley Point, qui était censée à l'origine permettre aux Britanniques de préparer leur dîner du réveillon de Noël cette année, ne sera probablement pas achevée avant 2026 à la suite d'une série de retards.

Pour Reuters, Susanna Twidale; Bertrand Boucey pour le service français

0 Commentaire

L'accord sur Hinkley Point défavorise les consommateurs britanniques, selon un rapport

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

SUR LE MÊME SUJET

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS