Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

L’acceptabilité est désormais le premier risque pour l’industrie minière, selon EY

Myrtille Delamarche

Publié le , mis à jour le 18/02/2019 À 17H07

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La data Le soutien des communautés à un projet minier vient de passer du 7 e au 1 er  rang des risques identifiés par l’industrie minière, constatent les consultants d'EY dans leur dernière étude annuelle sur les risques opérationnels dans le secteur des mines et des métaux. L'entrée de quatre nouveaux risques au classement montre la transformation rapide du secteur.

L’acceptabilité est désormais le premier risque pour l’industrie minière, selon EY
Une mine de cuivre à Toque-pala, au Pérou.
© Nasa

Parmi les dix risques identifiés par EY dans son étude annuelle sur les risques opérationnels dans le secteur des mines et des métaux, l’acceptabilité des projets et sites miniers par les communautés environnantes et la société en général vient de faire un bond, passant de la septième à la première place.


© EY

Le permis social d’exploitation prend de l’ampleur

Plus de la moitié des 250 acteurs du secteur interrogés par EY ont cité le permis social ("social license to operate") comme le premier risque qu’ils identifient. Dans les discussions des conseils d’administration, cette inquiétude revient très régulièrement, portée par l’actionnariat, par l’avancée des nationalismes dans les pays producteurs et par la transformation numérique du secteur, qui modifie les questionnements sur cette acceptabilité. 

Au-delà de la question sociale et environnementale pour les communautés autochtones, "il y a désormais des attentes croissantes de vrai partage de la valeur ajoutée des projets miniers", entre autre pour le pays où ils s'installent relève EY, qui considère que "le permis social doit faire l’objet d’une nouvelle approche, et rapidement entrer dans l’ADN des compagnies minières, au même titre que la sécurité".

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle