L’A400M entre lentes négociations européennes et perspectives asiatiques d’export

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

L’A400M entre lentes négociations européennes et perspectives asiatiques d’export

Malgré le succès de son premier vol, l’avenir de l’Airbus de transport militaire A400M n’est pas encore dégagé. Selon Les Echos d’hier, les négociations entre EADS et les sept pays clients de l’Occar sont dans l’impasse. « La situation est à ce point crispée que, chez Airbus, on brandit de nouveau la menace de l'abandon du programme », lancé en 2003 à hauteur de 20 milliards d’euros pour 180 appareils. La semaine dernière, le ministre français de la Défense, Hervé Morin, avait indiqué que les négociations seraient prolongées jusqu’à fin janvier.

Les discussions achoppent toujours sur la prise en charge des surcoûts (provoqués par les retards), évalués à plus de 5 milliards d’euros selon différentes sources. Le groupe européen, qui a déjà provisionné 2,4 milliards d’euros, « refuse de prendre une partie des 5 milliards de surcoûts supplémentaires », dixit Les Echos. De leur côté, les Etats défendent les résultats de l’audit mené par PricewaterhouseCoopers, estimant que l’industriel peut prendre à sa charge la totalité des surcoûts.

Par ailleurs, Le Figaro rapporte que certains pays de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean) négocient l’achat de 40 à 60 A400M, pour des missions humanitaires lors de catastrophes naturelles. Selon les calculs d’Airbus, cinquante A400M remplaceraient aisément leur flotte actuelle de soixante-douze C130, fabriqués par l’américain Lockheed Martin. L’avionneur européen s’appuie notamment sur la Malaisie, membre de l’Asean qui a déjà commandé quatre appareils. Des contrats pourraient être conclus dans les dix-huit mois. En contrepartie, EADS installerait des centres locaux de logistique, de maintenance, et de formation. Le directeur de la stratégie et du marketing, Marwan Lahoud, estime à 400 exemplaires le potentiel d’export global de l’A400M.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS