Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

L’A380 et l’A400M obligent Airbus à supprimer des postes

Olivier James , , , ,

Publié le , mis à jour le 05/03/2018 À 15H03

Les représentants de la direction d’Airbus se réuniront mercredi 7 mars avec le conseil d’entreprise européen pour définir l’impact social des réductions de cadences de ces deux programmes.

L’A380 et l’A400M obligent Airbus à supprimer des postes
Les cadences de productions des Airbus A380 et A400M sont revues à la baisse.
© Airbus

Si le secteur aéronautique se porte bien, certains programmes piquent du nez. C’est le cas de l’Airbus A380 et de l’avion de transport militaire A400M, dont les cadences de production diminuent. Conséquence ? Airbus envisage de supprimer des postes liés à la production de ces deux appareils. Les représentants de la direction d’Airbus se réuniront mercredi 7 mars 2018 avec le Conseil d’entreprise européen. L’avionneur compte "expliquer les réductions de cadence précédemment annoncées pour les programmes A380 et A400M et aborder leurs impacts sur les effectifs", annonce-t-il dans un communiqué en date du lundi 5 mars.

Airbus a réagi à un article du magazine Challenges publié sur son site vendredi 2 mars : l’avionneur, qui emploie environ 129 000 personnes, aurait préparé un plan qui concernerait 3 600 postes au total, comprenant des transferts et des suppressions. "Airbus déplore sincèrement que des fuites dans les médias, à l’origine d’une couverture médiatique excessive des suppressions d’emplois supposées dans ses quatre pays fondateurs, aient perturbé la procédure actuelle", a estimé le groupe lundi matin. L’empreinte industrielle de l’A380 et de l’A400M est répartie en France (Toulouse, Nantes et Saint-Nazaire) mais aussi en Allemagne (Brême, Augsbourg, Hambourg et Stade), en Espagne (Séville) et au Royaume-Uni (Filton).

L'emploi intérimaire touché

Est-ce réellement une surprise ? Non, mais le chiffre de 3 600 postes n’avait pas été communiqué auparavant. Reste que la nécessité pour Airbus d’aménager les conditions de production de ces deux programmes n’est pas nouvelle. Airbus a livré 28 A380 en 2016, 15 en 2017 et compte en livrer 12 en 2018. L’avionneur a même évoqué la possibilité de n’en produire que 6 par an à partir de 2020 en cas de morosité commerciale persistante. Malgré la commande d’Emirates en début d’année pour 20 nouveaux appareils, Airbus a engagé depuis plusieurs mois un travail visant à réduire le coût de production de cet appareil : réduction de postes, transfert de postes vers d’autres programmes tels que l’A320 et l’A350, diminution des surfaces nécessaires à la fabrication, multiplication des postes multi taches…

L’arrêt du programme pourrait menacer environ 10 000 emplois en Europe". Quant à l’A400M, la production est passée de 19 A400M assemblés en 2017 à 15 en 2018 et 11 en 2019. Reste que les sites français devraient être bien moins touchés : comme cela a été confirmé par un porte-parole, la diversification des sites français permet plus facilement les transferts de postes vers d’autres programmes.

Risque-t-on de s’orienter vers des licenciements secs ? "Airbus s’engage à gérer toute implication sociale de manière responsable, a tenu à préciser le groupe dans son communiqué. Par le passé, l’entreprise a démontré à plusieurs reprises sa capacité à trouver les meilleures solutions possibles pour ses employés". Qu’il s’agisse des plans de restructurations Power 8 puis Gemini, Airbus n’a pas procédé à des licenciements secs, mais a privilégié les départs volontaires et les départs à la retraite. Selon un porte-parole, le plan de 3 600 postes devrait aussi toucher l’emploi intérimaire.

 

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus