L'UE va enquêter sur le plan nucléaire impliquant EDF

BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a annoncé mercredi l'ouverture d'une enquête sur un projet de centrale nucléaire de 16 milliards de livres (18,9 milliards d'euros) mené par EDF avec le soutien de Londres, Bruxelles se demandant si une aide des pouvoirs publics est vraiment nécessaire.

Partager

EDF a officialisé en octobre l'accord qui doit lui permettre de construire une centrale nucléaire à Hinkley Point C, dans le Somerset, et dans le cadre duquel le gouvernement britannique lui offre un tarif de rachat garanti sur 35 ans.

Des sources proches du dossier avaient dit la semaine dernière que Bruxelles allait ouvrir une telle enquête.

"La Commission se demande si le projet souffre vraiment de failles du marché", précise l'exécutif européen dans un communiqué, soulignant qu'elle solliciterait l'avis de parties tierces en raison de l'ampleur et de la taille inédite du projet.

"La Commission doit de ce fait mener une enquête approfondie sur l'impact (du projet) sur les marchés britannique et européen de l'énergie. Elle demande à toutes les parties intéressées de soumettre leurs observations", précise Joaquin Almunia, commissaire à la Concurrence.

Si jamais la Commission européenne aboutit à la conclusion que les mécanismes retenus ne sont pas conformes à ses règles en matière d'aides d'Etat, il y a de fortes chances pour que le projet soit annulé.

EDF prévoit de détenir 45% à 50% de Hinkley Point C, 30% à 40% revenant aux chinois China General Nuclear Corp et China National Nuclear Corp, et 10% au français Areva, fabricant du réacteur EPR dont deux exemplaires sont retenus pour le projet.

Toujours dans le secteur énergétique, la Commission européenne a dit qu'elle allait ouvrir une enquête sur la manière dont l'Allemagne gère les subventions allouées aux énergies renouvelables.

Dans un communiqué, la Commission précise qu'elle se demande si des aspects de la loi, qui exempte l'industrie lourde de certains surcoûts liés aux énergies renouvelables, ne sont pas inéquitables.

Foo Yun Chee et Barbara Lewis, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS