L'Etat cèdera 3,12% du capital de Safran

PARIS (Reuters) - L'Etat français a engagé la cession d'une participation de 3,12% du capital de Safran, a annoncé mardi soir le ministre de l'Economie et des Finances Pierre Moscovici.

Partager

Cette cession de 13 millions de titres prendra la forme d'un placement privé par construction accélérée d'un livre d'ordres réservé aux investisseurs institutionnels, ajoute Bercy.

"Au terme de ce placement, selon le nombre d'actions qui seront effectivement cédées, l'Etat restera le premier actionnaire de Safran, avec 27,08% de son capital, ce qui lui permettra, grâce également au jeu des droits de vote doubles, de maintenir son influence identique au sein des organes de gouvernance de la société", précise Bercy dans le communiqué.

"L'Etat entend par ailleurs demeurer actionnaire de référence au capital de Safran à moyen terme".

Wilfrid Exbrayat pour le service français

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    SAFRAN
ARTICLES LES PLUS LUS