L'activité des introductions en Bourse recule à Paris

PARIS (Reuters) - L'activité des introductions en Bourse (IPO), pénalisée notamment par la conjoncture économique, a diminué au troisième trimestre sur le marché parisien, qui décroche comme le reste de l'Europe par rapport aux places américaines et asiatiques, montre une étude publiée lundi par KPMG.

Partager

Selon les données compilées par le groupe d'audit, de conseil et d'expertise comptable, le nombre d'IPO est retombé à cinq sur Euronext Paris au troisième trimestre et à deux sur Alternext Paris, contre respectivement 14 et 11 sur la période avril-juin.

Le montant total des fonds levés à cette occasion a également chuté, pour passer de 3,486 milliards à 157 millions d'euros entre le deuxième et le troisième trimestre sur Euronext Paris et de 66 millions à 8,0 millions d'euros sur Alternext Paris.

Le deuxième trimestre a été marqué à Paris par les IPO d'Elior le 11 juin, d'Euronext le 20 juin, de Coface et de Worldline le 27 juin.

Mais la situation s'est depuis bloquée sur fond de morosité économique et de retour de la volatilité sur les marchés financiers, avec le report de certains projets, comme celui de Spie annoncé le mois dernier ou celui d'Elis confirmé à début 2015 par Eurazeo jeudi.

"Le troisième trimestre est clairement marqué par le décrochage des marchés européens par rapport aux marchés asiatiques et américains, tant en termes de nombre d'opérations que de fonds levés. Le contexte économique des différentes zones et les arbitrages des investisseurs anglo-saxons contribuent à expliquer en partie cette tendance", constate KPMG dans son étude.

Les conditions d'introduction en Bourse se sont également dégradées sur le marché parisien, un nombre élevé d'émetteurs ayant été contraints d'accepter de réaliser leur opération dans le bas de la fourchette de prix afin de réussir à remplir le livre d'ordres.

En outre, parmi les entreprises ayant réalisé leur introduction en Bourse en 2014, plus de 40% des sociétés ont vu leur cours de Bourse chuter de plus de 20% depuis leur première cotation, constate KPMG.

(Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS