L'action Tarkett en baisse pour ses débuts à Paris

par Matthieu Protard

Partager

PARIS (Reuters) - Tarkett a du mal à convaincre vendredi pour ses débuts à la Bourse de Paris, après avoir fixé jeudi soir le prix de son action dans la partie inférieure de la fourchette indicative prévue pour son entrée sur NYSE Euronext.

Le spécialiste français des revêtements de sol, qui a démarché les investisseurs potentiels avec une fourchette de prix comprise entre 27,75 et 33,90 euros par action, a fixé le prix de son action à 29 euros, valorisant l'entreprise à 1,85 milliard d'euros.

En Bourse, après avoir ouvert en hausse de plus de 3% dans les tout premiers échanges, l'action Tarkett est passé dans le rouge et perd 3,45% à 28,05 euros à 11h30, dans un marché pour sa part en progression avec un gain de 0,28% pour l'indice SBF 120.

Ces débuts de Tarkett contrastent avec ceux de Blue Solutions et Numericable les 30 octobre et 8 novembre -dont les titres avaient respectivement gagné 44,50% et 14,92% lors de leur première séance de cotation- et renforce le sentiment que le timide rebond des introductions en Bourse en France doit encore être confirmé.

"On a estimé que c'est un prix (29 euros, NDLR) qui va permettre à l'action de continuer à performer. On n'a pas voulu forcément extraire le prix le plus haut", a dit vendredi à Reuters Michel Giannuzzi, le président du directoire de Tarkett, lors de la cérémonie d'introduction en Bourse dans les bureaux de NYSE Euronext à Paris.

Il a à cette occasion indiqué que le carnet d'ordres pour l'introduction en Bourse de Tarkett avait été souscrit en l'espace d'une journée. Il s'est en revanche refusé à donner le taux de sursouscription auprès des investisseurs.

"Le carnet d'ordres a été plusieurs fois sursouscrit. On ne dit pas le nombre de fois car cela n'a pas beaucoup d'intérêt", a simplement répondu Michel Giannuzzi.

Avant cette introduction en Bourse, Tarkett, leader mondial du sol en vinyle, était détenu à parité par la famille Deconinck, les descendants des fondateurs du groupe et par le fonds américain KKR.

A l'issue de l'opération, qui permet à KKR de céder la moitié de sa participation, les Deconinck détiendront 50,1% du capital et KKR 18,90%. Le flottant représentera quant à lui 28,73%.

Avec Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Dominique Rodriguez

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS