Kyocera transpose l’impression au jet d’encre à l’impression textile

Le japonais Kyocera propose de remplacer l’impression textile à la planche, au rouleau ou à la sérigraphie par l’impression directe au jet d’encre.

A la clé, la réduction de la consommation d’encre et des rejets dans l’environnement.

Partager

Kyocera transpose l’impression au jet d’encre à l’impression textile

Tsja ! - Flickr - C.C
La fabricant japonais de composants électroniques Kyocera lance une tête d'impression à jet d'encre spéciale. Mais cette tête ne s’adresse pas aux imprimantes papiers. Elle vise l’impression directe de textiles en remplacement des techniques mécaniques d’impression à la planche, au rouleau ou à la sérigraphie. De quoi faire rentrer l’industrie textile dans l’ère du numérique.
Gains de productivité et économie
Selon Kyocera, l’impression directe au jet d’encre offre l’avantage de consommer juste la quantité nécessaire d'encre, ce qui contribue, non seulement à accroître la productivité et réduire les coûts, mais aussi à diminuer l‘impact environnemental en éliminant les déchets générés dans le processus de production par les techniques traditionnelles.
Conditions sévères d'utilisation
L’impression textile impose toutefois des conditions sévères en termes de température, de chocs, de poussière ou de brume d‘encre. La tête d‘impression à jet d‘encre a été spécialement conçue pour résister à ces conditions et fonctionner même quand il y a des irrégularités des fibres ou des erreurs d‘alimentation du tissu. D’une largeur de 112 mm (environ 4 pouces), elle peut imprimer deux couleurs simultanément.
Résistance aux impacts de la plaque de tissu
La plaque de buses dispose d’une protection résistant à des impacts de 200 Newton, cinq fois la force de frappe du tissu lors de l’impression. La tête d’impression supporte des températures comprises entre -20 à +80 ° C. Les tests montre un fonctionnement continu sans panne pendant 1500 heures à 70 ° C, l’équivalent à l'utilisation typique de deux ans dans un atelier d‘impression. La résolution d’impression est de 300 dpi (points par pouce) et la vitesse maximale de 30 Khz. La production de la tête d’impression démarre ce mois-ci dans l’usine de Kyocera à Kagoshima Kokubu, au Japon.
Ridha Loukil
Ridha Loukil Grand reporter électronique et informatique

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Formation

Manager de l'environnement de travail

Classe virtuelle - 16 mars 2021

Services Généraux

Maîtriser les aspects de sécurité au travail de votre fonction

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

Live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 février pour concourir aux trophées des usines 2021

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE
ARTICLES LES PLUS LUS