Kyocera transpose l’impression au jet d’encre à l’impression textile

Le japonais Kyocera propose de remplacer l’impression textile à la planche, au rouleau ou à la sérigraphie par l’impression directe au jet d’encre.

A la clé, la réduction de la consommation d’encre et des rejets dans l’environnement.

Partager

Tsja ! - Flickr - C.C
La fabricant japonais de composants électroniques Kyocera lance une tête d'impression à jet d'encre spéciale. Mais cette tête ne s’adresse pas aux imprimantes papiers. Elle vise l’impression directe de textiles en remplacement des techniques mécaniques d’impression à la planche, au rouleau ou à la sérigraphie. De quoi faire rentrer l’industrie textile dans l’ère du numérique.
Gains de productivité et économie
Selon Kyocera, l’impression directe au jet d’encre offre l’avantage de consommer juste la quantité nécessaire d'encre, ce qui contribue, non seulement à accroître la productivité et réduire les coûts, mais aussi à diminuer l‘impact environnemental en éliminant les déchets générés dans le processus de production par les techniques traditionnelles.
Conditions sévères d'utilisation
L’impression textile impose toutefois des conditions sévères en termes de température, de chocs, de poussière ou de brume d‘encre. La tête d‘impression à jet d‘encre a été spécialement conçue pour résister à ces conditions et fonctionner même quand il y a des irrégularités des fibres ou des erreurs d‘alimentation du tissu. D’une largeur de 112 mm (environ 4 pouces), elle peut imprimer deux couleurs simultanément.
Résistance aux impacts de la plaque de tissu
La plaque de buses dispose d’une protection résistant à des impacts de 200 Newton, cinq fois la force de frappe du tissu lors de l’impression. La tête d’impression supporte des températures comprises entre -20 à +80 ° C. Les tests montre un fonctionnement continu sans panne pendant 1500 heures à 70 ° C, l’équivalent à l'utilisation typique de deux ans dans un atelier d‘impression. La résolution d’impression est de 300 dpi (points par pouce) et la vitesse maximale de 30 Khz. La production de la tête d’impression démarre ce mois-ci dans l’usine de Kyocera à Kagoshima Kokubu, au Japon.
Ridha Loukil

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé(e) de Certification Clients Agroalimentaires (F-X-H)

BUREAU VERITAS - 10/11/2022 - CDD - Cesson Sévigné

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

34 - La Grande-Motte

Fourniture de matériels de balisage en mer

DATE DE REPONSE 10/01/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS