Quotidien des Usines

KTC Fluid Control et Trouvay & Cauvin échappent à la liquidation judiciaire

Publié le

Social

Contre toute attente, le Tribunal de Commerce du Havre (TCH, Seine-Maritime) a rejeté le 25 novembre la demande de liquidation judiciaire du Groupe Trouvay & Cauvin et de sa filiale KTC Fluid Control, présentée par les administrateurs judiciaires des deux entreprises à la suite du renoncement annoncé de deux repreneurs retenus par le T.C.H.

Le tribunal a confirmé le plan de reprise instruit : le groupe autrichien Klinger et la société américaine Armstrong peuvent donc toujours reprendre les activités et les salariés (76 en tout) de KTC Fluid Control basée à Fécamp (Seine-Maritime, 192 salariés, fabrication d'articles de robinetterie industrielle), en redressement judiciaire depuis le 22 juillet 2002. En outre, Klinger peut également reprendre 59 salariés et l'activité robinetterie dépendants de Trouvay Cauvin France (TCF, 275 personnes) établi au siège de Trouvay Cauvin au Havre. Toutefois, les deux candidats disposent jusqu'au 29 novembre pour les concrétiser ou y renoncer définitivement.

De leur côté, les salariés de KTC Fluid Control, en grève et qui occupaient quotidiennement leur usine, ainsi que ceux de K.T.C. France, ont repris le travail ce mardi 26 novembre.

Patrick BOTTOIS

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte