Kronenbourg investit à Obernai et va quitter Strasbourg

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Kronenbourg investit à Obernai et va quitter Strasbourg

Investissement. Brasseries Kronenbourg, filiale depuis 2008 du Danois Carlsberg, a dévoilé vendredi 3 février lors d'un comité central d'entreprise un « projet d'évolution de l'organisation sur trois ans » qui va se traduire par un investissement de 17 millions d'euros à Obernai (Bas-Rhin) et l'abandon du site historique de Strasbourg, dans le quartier de Cronenbourg.

Un investissement de 12 millions d'euros est déjà en cours à Obernai, où se trouve la brasserie K2 et ses quelque 500 salariés. Il va permettre la construction d'un centre administratif qui doit accueillir fin 2012 des salariés transférés de Strasbourg, où travaillent aujourd'hui environ 200 personnes.
L'investissement de 17 millions d'euros annoncé vendredi concerne un futur « centre de développement technique » où seront regroupées les activités de développement de nouvelles bières et de nouveaux packaging pour le compte de l'ensemble du groupe Carlsberg à l'échelle européenne.
Ce centre sera opérationnel en 2014 et les salariés du secteur R&D seront alors transférés à leur tour de Strasbourg à Obernai.

Brasseries Kronenbourg a par ailleurs annoncé vendredi son intention de supprimer « 37 postes » sur 1 200 cette année, dans les secteurs de l'informatique, de la facturation, des ressources humaines et de l'animation dans les points de vente. « Si on ne réorganise pas certaines choses, c'est beaucoup plus d'emplois que l'on risque de devoir supprimer plus tard », dit Jean Hansmaennel, directeur de la communication de Brasseries Kronenbourg. « Nous avons intérêt à nous intégrer de plus en plus au sein du groupe Carlsberg pour pouvoir nous battre sur un marché très concurrentiel qui continue à décroître en volumes », affirme-t-il.

Eric Scheidecker, délégué syndical central CFDT, salue l'annonce de l'investissement dans un centre de R&D comme « une bonne nouvelle » pour la pérennité du site d'Obernai mais fournit de son côté un décompte portant à « 53 » le nombre des suppressions de postes, « dont 7 qui étaient vacants, avec en parallèle 9 créations de postes ».

Partager

NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

  • Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

    KRONENBOURG
ARTICLES LES PLUS LUS