KPN rejette l'offre d'America Movil

AMSTERDAM (Reuters) - KPN a annoncé vendredi qu'il conseillait à ses actionnaires de ne pas répondre à l'offre d'America Movil, le géant de la téléphonie en Amérique latine détenu par le milliardaire mexicain Carlos Slim, qui veut 27,7% de l'opérateur néerlandais.

Partager

Dans un communiqué, le groupe estime que le prix de huit euros par action proposé par America Movil, soit une opération de plus de 2,5 milliards d'euros, était trop bas, ajoutant qu'il passerait en revue les "options stratégiques" pour sa filiale allemande E-Plus en vue de créer "de la valeur supérieure" pour tous ses actionnaires.

America Movil a lancé mercredi son offre pour arriver au niveau de 27,7% souhaité dans KPN. Jeudi, il a relevé sa participation de 4,8% à 5,01%.

"Nous sommes convaincus qu'America Movil n'offre pas une prime acceptable en vue d'obtenir une influence significative au sein de KPN", déclare Eelco Blok, directeur général de KPN, cité dans le communiqué.

Il a également déclaré que KPN était toujours en discussions avec America Movil au sujet de synergies potentielles, ajoutant que le groupe parlait également avec d'autres investisseurs, notamment en Chine.

America Movil avait annoncé le 8 mai ses visées sur KPN, qui constitue pour le groupe un point d'entrée pour le marché européen. Quelques jours plus tard, il est apparu que Morgan Stanley, avec 10,01%, figurait parmi les plus gros actionnaires de KPN.

Jeudi, l'action KPN avait clôturé à 7,645 euros, accusant un recul de 17,3% depuis le début de l'année contre -9,8% pour l'indice regroupant les valeurs télécoms européennes.

Gilbert Kreijger, Benoit Van Overstraeten pour le service français

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS