Quotidien des Usines

Koyo envisage de transférer ses activités de Moult à Vierzon

, , , ,

Publié le

Koyo Bearings, le fabricant japonais de roulements à aiguilles, envisage de transférer à Vierzon (Cher) la totalité des activités de son site de Moult (Calvados) qui emploie 65 salariés.

Koyo envisage de transférer ses activités de Moult à Vierzon © Koyo

Koyo Bearings, le fabricant japonais de roulements à aiguilles appartenant au groupe japonais Jtekt, prépare une restructuration de ses activités en France pour raisons économiques. Il vient de consulter les représentants du personnel pour organiser la fusion de ses deux entités juridiques en France. Il veut fusionner la SAS Koyo Bearings Moult installée à Moult dans le Calvados (6 millions d’euros de chiffre d’affaires avec 65 salariés) et la SAS Koyo Bearings Vierzon-Maromme (50 millions d’euros de chiffre d’affaires avec 430 salariés) qui regroupe les usines de Vierzon (Cher), de Maromme (Seine-Maritime) et l’établissement de Colmar (Haut-Rhin), siège fonctionnel de l’activité roulement à aiguilles en France.

Transfert des activités de Moult à Vierzon

Une fois cette fusion entre les deux sociétés réalisée, Koyo Bearings envisage de consulter les représentants du personnel pour un "projet de transfert physique de l’activité de l’usine de Moult à Vierzon" selon la formule de Ian Marsden, président de Koyo Bearings Moult et de Koyo Bearings Vierzon-Maromme. "Ces deux usines produisent toutes les deux des roulements à aiguilles mais pour des marchés différents. Moult produit pour l’aéronautique et l’industrie générale tandis que Vierzon produit essentiellement pour l’automobile", a expliqué Ian Marsden à Usinenouvelle.com.

Crainte de fermeture

Ce dernier n’a pas souhaité fournir d’autres informations sur la suite de la procédure, indiquant qu’il devait en réserver la primeur aux salariés. Il a seulement confié à Usinenouvelle.com que le site de Moult enregistrait des pertes significatives. De leur côté, les salariés de Moult ont débrayé mardi 1er juin pour dénoncer le transfert des activités de leur usine à Vierzon et la fermeture, à terme, de l’usine de Moult.

Claire Garnier

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte