Kodak sous le régime de la faillite aux Etats-Unis

Après General Motors en 2009 notamment, c’est au tour ce 19 janvier de l’ex-grand nom de la photographie mondiale Kodak d’être placé sous la protection du célèbre Chapter 11 américain.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Kodak sous le régime de la faillite aux Etats-Unis

C’est auprès du tribunal de New York que le groupe Kodak vient de demander son placement sous la protection de la loi sur les faillites aux Etats-Unis. Et ce, quelques jours après avoir négocié une facilité de crédit de 950 millions de dollars auprès de la banque Citigroup.

L’entreprise et ses filiales américaines estiment avoir assez de liquidités pour opérer son activité sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. Le groupe va donc continuer à fournir des produits et services à ses clients de manière habituelle.
Pour l’heure, les filiales du groupe en dehors des Etats-Unis ne sont pas concernées par ce placement sous la protection de la loi sur les faillites.Le groupe a annoncé la semaine dernière avoir réorganisé ses activités.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Maintenant nous devons terminer notre transformation en nous attaquant davantage à notre structure de coûts et en monétisant efficacement des actifs non stratégiques", assure le groupe. Pourtant, les marchés spéculent de plus en plus sur un dépôt de bilan prochain du groupe, peut-être pour début février.

Kodak connait de profondes difficultés depuis 2003 et son échec à développer la photographie numérique. A l’époque le groupe avait fermé 13 usines et 130 laboratoires. Quelque 47 000 emplois avaient été supprimés.

Cette annonce intervient quelques heures après que le groupe annonce avoir déposé une plainte à l’encontre du groupe d’électronique Samsung pour viol de brevets. Sont concernés cinq brevets de technologie d’imagerie numérique, notamment liés à la capture de photographies numériques. Cette plainte fait suite à celles déposées à l’encontre d’Apple et de HTC la semaine dernière.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS