Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Kobe Steel a falsifié ses données de contrôles qualités de ses produits en aluminium

, , , ,

Publié le , mis à jour le 11/10/2017 À 09H03

TOKYO (Reuters) - Boeing, Toyota et Mazda figurent parmi la liste de clients de Kobe Steel. Le sidérurgiste japonais a révélé dimanche 8 octobre avoir falsifié des données de contrôles qualité afin que ses produits répondent aux spécifications requises par ses clients. Le gouvernement japonais a réclamé mardi 10 octobre une enquête approfondie au sidérurgiste Kobe Steel.

Kobe Steel a falsifié ses données de contrôles qualités de ses produits en aluminium
Le gouvernement japonais a réclamé mardi une enquête approfondie au sidérurgiste Kobe Steel, qui a révélé avoir falsifié des données de contrôles qualité afin que ses produits répondent aux spécifications requises par ses clients. /Photo prise le 10 octobre 2017/REUTERS/Thomas White
© Thomas White

Kobe Steel a annoncé dimanche 8 octobre que les données concernant environ 4% de ses produits en aluminium et en cuivre livrés entre septembre 2016 et août 2017 avaient été falsifiées pour répondre aux attentes de ses clients. Des dizaines d'employés sont impliqués dans ces manipulations, qui pourraient avoir débuté il y a une dizaine d'années, a précisé le groupe, ajoutant que ces produits avaient été livrés à quelque 200 entreprises.

Boeing, Toyota, Central Japan Railway, Mitsubishi Heavy Industries, Mazda et Subaru figurent parmi les clients concernés, selon le Nikkei et les déclarations de certaines entreprises. Les entreprises qui se sont exprimées sur le sujet ont affirmé qu'elles allaient effectuer des tests sur leurs produits afin de vérifier que toutes les normes de sécurité sont optimales.

"L'impact financier (de ces falsifications) est encore flou, mais il pourrait être important en fonction des demandes de remplacement ou de rappel (de ces produits)", écrit Thanh Ha Pham, analyste chez Jefferies.

Une enquête approndie de Kobe Steel

Le gouvernement japonais a réclamé mardi 10 octobre une enquête approfondie au sidérurgiste Kobe Steel. Le ministère japonais de l'Economie, du Commerce et de l'Industrie a également demandé au troisième sidérurgiste nippon de vérifier si ces manipulations avaient des conséquences sur la sécurité de ces composants, a déclaré à la presse Yasuji Komiyama, directeur du département des industries de métaux.

L'action de Kobe Steel a plongé de 19,6% mercredi midi à la Bourse de Tokyo, après une chute de 22% la veille,

Pour Reuters, Chang-Ran Kim, Aaron Sheldrick, Sam Nussey, Ayai Tomisawa et Yuka Obayashi; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus