Quotidien des Usines

Knorr va supprimer 41 postes à Duppigheim

, , , ,

Publié le

L'une des deux usines du site alsacien va recentrer son activité sur le conditionnement de soupes et de sauces et abandonner le mélange. 46 postes sur 390 sont menacés, tandis que 5 postes seraient créés sur le site Knorr Bestfoods France Industries de Duppigheim (Bas-Rhin).

Knorr va supprimer 41 postes à Duppigheim © Unilever

"Depuis 2010, les ventes de soupes et sauces déshydratées de Knorr ont chuté de 13 % en Europe, ce qui équivaut à la production d’un site." Partant de ce constat, Knorr (groupe Unilever) a décidé de réorganiser ses productions à l'échelle du continent. Sur le site Knorr Bestfoods France Industries de Duppigheim (Bas-Rhin), ce plan devrait se traduire par 46 suppressions de postes sur un effectif total de 390 personnes.

Délocalisation en Allemagne

C'est l'usine de soupes et de sauces déshydratées qui sera touchée. Elle emploie actuellement 190 salariés. L'autre usine du site, dédiée aux produits liquides, n'est pas concernée. Le plan de Knorr prévoit de regrouper en Allemagne l'activité de mélange des produits déshydratés. L'usine de Duppigheim va donc perdre cette compétence et se spécialiser dans le conditionnement.

Relocalisation d'Allemagne

"En parallèle, pour renforcer la compétitivité de Duppigheim et grâce à son savoir-faire dans le conditionnement, Unilever envisage d’y relocaliser la production de 12 000 tonnes de Maïzena aujourd’hui sous-traitées en Allemagne", précise la direction de l'entreprise.

Cette décision permettrait la création de 5 postes et placerait l'usine au deuxième rang européen au sein du groupe pour le conditionnement de produits déshydratés. La hausse des volumes d'environ 50 % augmenterait la rentabilité de l'usine. Elle nécessiterait d'investir dans l'installation d'une ligne à haute cadence, pour un montant non-communiqué.

En ce qui concerne les suppressions de postes, la direction indique que "28 postes seraient réservés dans le groupe en France et à proximité en Allemagne pour ceux qui le souhaiteraient, et plus d’une centaine de postes seraient identifiés dans des entreprises de la région de Duppigheim par un cabinet spécialisé."

Thomas Calinon

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte