Knauf voit son projet d’usine de laine de roche contesté en Moselle

La contestation autour du projet d’usine de laine de roche de Knauf à Illange (Moselle) prend de l’ampleur. Cinq organisations patronales ont réagi le 8 octobre au niveau local pour défendre le dossier présenté par le groupe allemand et ses 110 millions d’euros d’investissement, synonyme de 123 emplois créés.

Partager
Knauf voit son projet d’usine de laine de roche contesté en Moselle
L’autorisation d’exploiter une unité de fabrication de laine de roche à Illange (Moselle) est attendue d’ici début 2019.

Alors que les annonces d’investissements industriels fleurissent en Moselle, le projet porté par le groupe Knauf n’y fait pas l’unanimité. Le géant allemand, qui pèse 27 400 emplois, a annoncé le 29 mai 2018 un investissement de 110 millions d’euros dans la construction d’une usine de laine de roche à Illange (Moselle), au nord de Metz. Sa mise en service à l’horizon 2019 doit aboutir à termes au recrutement de 120 personnes.

Le président du conseil départemental de Moselle, Patrick Weiten (UDI), s’était réjoui de l’arrivée d’un premier industriel sur la mégazone de 130 hectares aménagée aux frais de la collectivité il y a onze ans pour accueillir un projet franco-chinois mort-né. Le collectif de citoyens baptisé Stop Knauf Illange ne partage pas son enthousiasme, inquiet de voir un projet boudé par le Luxembourg voisin atterrir côté lorrain. Les municipalités de Sanem et de Differdange (Luxembourg) avaient mis leur veto en février 2018 en plein débat national sur la transition écologique.

L’association a fait savoir son opposition tout au long de la consultation publique clôturée le 5 octobre dernier. Le ralliement d’élus locaux a poussé cinq organisations patronales départementales et régionales à sortir du bois (*). Dans un communiqué commun daté du 8 octobre, elles rappellent qu’"après des décennies de décroissance et de fermeture d’unités de production, nous sommes à la croisée des chemins où la Moselle redevient une terre d’investissement".

Bataille juridique en vue

L’usine mosellane pourra produire jusqu’à 112 000 tonnes par an de laine de roche par fusion à 1 400°C de matières minérales (basalte, dolomie, anorthosite, etc.) dans un four chauffé à partir de coke. Guy Vignard, président de Stop Knauf Illange, dénonce un projet reposant sur des énergies fossiles "impliquant l’importation de coke de Pologne" et remet en doute "la sincérité du dossier environnemental" pointant "des rejets atmosphériques nocifs pour la population". L’association se dit prête à contester devant la justice le projet dans l’hypothèse où l’autorisation d’exploiter attendue d’ici début 2019 serait accordée. Knauf a déjà obtenu son permis de construire.

Le président de l’Union des industries et métiers de la métallurgie de Lorraine, Hervé Bauduin, estime qu’il faut veiller au respect des normes, mais insiste sur l’importance d’un projet "qui pourrait générer 500 emplois indirects sur un territoire très marqué par l’arrêt des haut-fourneaux". Coïncidence ? 250 km plus à l’Est, dans la région de Soissons (Aisne), le concurrent de Knauf, Rockwool, a annoncé le 5 octobre dernier son intention de bâtir une usine de laine de roche…


(*) Fédération BTP de Moselle, France chimie Grand-Est, fédération des Travaux publics de Lorraine, Union des industries et métiers de la métallurgie de Lorraine et Union des entreprises de Moselle.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Bâtiment Travaux publics

Escabeau isolant Pro Intensif

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

62 - Boulogne-sur-Mer

Démolition de bâtiments et de hangars à Capécure - Port de Commerce

DATE DE REPONSE 26/12/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS