Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Knauf obtient le feu vert pour construire son usine de laine de roche en Moselle

, , , ,

Publié le , mis à jour le 11/01/2019 À 15H14

Knauf a reçu de la préfecture de Moselle l’autorisation d’exploiter une unité de laine de roche d’une capacité de 112 000 tonnes par an à Illange (Moselle), dans l’agglomération de Thionville. Cet investissement de 110 millions d’euros devrait livrer ses premiers matériaux isolants à l’automne 2019. Le projet le projet se heurte à une vive opposition de la part de riverains.

Knauf obtient le feu vert pour construire son usine de laine de roche en Moselle
L’usine de Knauf Insulation à Illange (Moselle) devrait produire à termes 112 000 tonnes de laine minérale de roche par an.
© Knauf Insulation

L’horizon semble s’éclaircir pour le projet d’usine de laine minérale de roche porté par Knauf Insulation à Illange (Moselle), dans l’agglomération de Thionville. Cette filiale du groupe allemand Knauf s’est vu délivrer, le 21 décembre 2018, par la préfecture de Moselle l’autorisation d’exploiter une unité d’une capacité de 112 000 tonnes par an. Le site en cours de construction devrait entrer en service à l’automne 2019. Le projet représente un investissement de 110 millions d’euros et devrait s’accompagner par la création de 123 emplois directs. Il doit permettre au groupe de répondre aux besoins de ses clients en matériaux isolants en France, Allemagne et Benelux.

Possible recours judiciaire

Knauf Insulation demeure toutefois très prudent dans sa communication. Soutenu par le conseil départemental de Moselle, la région Grand-Est et cinq organisations professionnelles, l’industriel met en avant l’impact économique pour le territoire : "Nos salariés sont et seront recrutés localement. Pour assurer la construction du site, nous allons également privilégier les entreprises locales. Chaque année, nous estimons que les retombées économiques, pour le territoire, seront d’environ 20 millions d’euros", précise Alain Rysman, le directeur du futur site mosellan.

Depuis le lancement de l’enquête publique le 23 août 2018, le projet se heurte à une vive opposition de la part de riverains, inquiets des potentielles nuisances environnementales du site. L’association Stop Knauf Illange qui fédère la contestation annonce qu’elle va engager une procédure devant le tribunal administratif de Strasbourg (Bas-Rhin) d’ici fin janvier. "Comment peut-on autoriser un projet industriel qui recours au coke alors que dans le même temps la France programme la fermeture des centrales thermiques au charbon ?" interroge Guy Vignard, président de l’association Stop Knauf Illange. Le coke sera utilisé pour chauffer le four vertical permettant la fusion des matières premières nécessaires à la fabrication de laine de roche. Au total, le site devrait consommer 15 450 tonnes de coke par an, correspondant à l’émission de 46 300 tonnes de CO2.

Initialement programmé au Luxembourg, 50 kilomètres plus au nord, le projet d’usine de laine de roche avait reçu une fin de non-recevoir en février 2018.

Le groupe Knauf emploie 27 400 personnes pour un chiffre d’affaires de 6,5 milliards d’euros.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle