Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Kimberly-Clark Professional allie le lean au « clean »

Frédéric Parisot

Publié le

Le service reste attaché au produit vendu par l’industriel. Il permet de se différencier par rapport à la concurrence pour continuer à vendre le produit ou pour le vendre plus cher.

Kimberly-Clark Professional allie le lean au « clean »
Adepte du lean manufacturing dans ses usines, Kimberly-Clark Professional aide aussi ses clients à optimiser leur production.

Les entreprises citées

Les marges sont serrées sur le marché des fournitures industrielles. Kimberly-Clark Professional, le leader sur le segment des solutions d’essuyage et des équipements de protection individuels, a déployé un vaste projet de lean manufacturing dans ses 40 usines à travers le monde. D’autres grands groupes l’ont fait avant lui. Mais cette division du géant américain Kimberly-Clark (57 000 salariés pour 21 milliards de dollars de chiffre d’affaires) a voulu aller plus loin. Puisque les collaborateurs avaient acquis une expertise en lean, l’idée est venue d’en faire profiter les clients. « En parallèle du ­diagnostic sur l’essuyage, nos commerciaux proposent aux clients du conseil sur l’efficacité, l’ergonomie et la sécurité de leurs lignes de production », résume Frédéric Petit, le directeur du site de Villey-Saint-Étienne (Meurthe-et-Moselle).

Avec Efficient Workplaces, un programme lancé en 2013, l’industriel change sa manière de vendre des fournitures industrielles. Les projets commencent par un audit gratuit de l’atelier du client. Un technico-commercial spécialement formé au lean questionne les opérateurs et identifie les situations à risque ou non productives. « Même chez les industriels qui ont déjà déployé le lean, il reste toujours des aspects qui n’ont pas été étudiés faute de temps, ou simplement par méconnaissance des possibilités offertes par les nouvelles solutions d’essuyage », explique Frédérique Pinot, la responsable marketing clients finaux de la filiale française. Après l’audit, un compte-rendu est rédigé. Et les solutions mises en place sont assorties d’une période de test avant la validation finale par le client.

Même si les conseils lean sont focalisés sur la fonction d’essuyage, les économies générées sont substantielles. Dans l’aéronautique, où l’essuyage des avions avant peinture est une opération délicate et fastidieuse, Kimberly-Clark Professional a permis à l’un de ses clients d’économiser 85 000?euros par an. La solution (des lingettes imprégnées de liquide de nettoyage) est simple et se révèle en outre moins toxique pour les opérateurs. Chez un industriel de la métallurgie, l’attention a été portée sur les trajets. Le standard obligeait les opérateurs à se laver régulièrement les mains, mais l’éloignement des lavabos les obligeait à parcourir plusieurs kilomètres par jour. Avec des stations de lavage installées sur chaque poste, l’industriel a supprimé ces déplacements inutiles et économisé plus de 13 000 euros. Comme toujours dans le lean, les solutions sont simples et de bon sens, mais cette offre de service permet aux industriels de mettre le doigt sur des gisements de productivité insoupçonnés. 

 

La bonne idée : Intégrer la vente de fournitures d’essuyage dans une offre globale d’amélioration de la productivité

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle