Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Khashoggi: Siemens pressé de toutes parts de ne pas aller à Ryad

Publié le

BERLIN (Reuters) - Le patron de Siemens Joe Kaeser, était pressé de toutes parts dimanche de ne pas se rendre à la conférence sur les investissements dite "Davos du désert" en Arabie saoudite à la suite du décès du journaliste et opposant saoudien Jamal Khashoggi.

Khashoggi: Siemens pressé de toutes parts de ne pas aller à Ryad
Le patron de Siemens Joe Kaeser (photo), était pressé de toutes parts dimanche de ne pas se rendre à la conférence sur les investissements dite "Davos du désert" en Arabie saoudite à la suite du décès du journaliste et opposant saoudien Jamal Khashoggi. /Photo prise le 3 octobre 2018/REUTERS/Sergei Karpukhin
© Sergei Karpukhin

De nombreuses entreprises, notamment la concurrente de Siemens, ABB, ont annulé leur présence à la "Future Investment Initiative" dont la deuxième édition est prévue à Ryad la semaine prochaine après le décès du journaliste au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul. Jamal Khashoggi, 59 ans, vivait en exil aux Etats-Unis.

La présidente du Parti social-démocrate (PSD), Andrea Nahles, a appelé Joe Kaeser à suivre l'exemple d'autres dirigeants et à annuler son projet d'assister à la conférence.

"J'espère que Joe Kaeser va reconsidérer cela", a-t-elle déclaré au journal Bild am Sonntag.

Le ministre des Affaires étrangères Heiko Maas, également membre du SPD, a déclaré samedi soir à la télévision publique allemande que les annulations envoyaient le bon signal.

"Je ne participerais certainement pas à un événement à Ryad pour le moment", a-t-il déclaré. "Et j'ai beaucoup de compréhension pour ceux qui ont annulé."

Norbert Röttgen, membre de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière Angela Merkel, et président de la commission des Affaires étrangères du Bundestag, a lui aussi appelé le président du directoire de Siemens à ne pas participer à l'événement.

"Cela s'applique, à mon avis, au patron de Siemens qui a confirmé sa présence", a-t-il déclaré au journal Welt am Sonntag.

La chancelière allemande a condamné "avec force" la mort de Jamal Khashoggi et jugé insuffisantes les informations sur les circonstances de son décès données par l'Arabie saoudite.

Joe Kaeser n'a pas encore décidé s'il participerait à la conférence, a déclaré un porte-parole de Siemens. Il a dit s'attendre à ce que Joe Kaeser prenne sa décision dimanche.

Le groupe d'électrotechnique a remporté d'importantes commandes pour la fourniture de turbines à gaz, de composants de centrales électriques et de trains en Arabie saoudite. Il a également signé une lettre d'intention l'an dernier pour l'équipement de projet d'infrastructures dont il a estimé la valeur à un milliard d'euros.

(Caroline Copley; Danielle Rouquié pour le service français)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
inscrivez-vous aux webinaires

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle